Maladies des fraises: pourriture blanche, coriace, noire, grise

Maladies des fraises: pourriture blanche, coriace, noire, grise

Comment sauver la récolte de fraises

Sur chaque parcelle de jardin, vous pouvez trouver même des rangées de buissons de fraises bien connues et aimées avec des baies tendres et juteuses, avec lesquelles elles nous plaisent généralement pendant 2-3 semaines. Mais, malheureusement, les plantes elles-mêmes et leurs fruits aromatiques sont affectés par de nombreux agents pathogènes.

Au total, plus d'une trentaine de maladies fongiques, bactériennes et virales ont été enregistrées, ce qui entraîne annuellement des pertes de récoltes importantes sur cette culture. Tout jardinier, s'il veut être constamment avec une bonne récolte, doit être capable de reconnaître les symptômes des principales maladies fongiques des baies, et également connaître les mesures pour les combattre.

Selon les experts, les mycoses les plus courantes et les plus nocives des fraises sont la pourriture grise, blanche, noire et du mildiou (coriace).

Pourriture grise

En plus des fruits mûrs, le pathogène omniprésent de la pourriture grise affecte également les feuilles, les bourgeons, les fleurs, les tiges et les ovaires des plantes, en particulier dans les plaines et les plantations mal ventilées. Lors des saisons fraîches avec de multiples précipitations, la perte de baies due à cette mycose dépasse souvent la moitié de la récolte. Sur les feuilles, l'agent causal de la maladie provoque l'apparition de grandes taches floues de teinte brune avec un léger duvet gris. Sur les tiges, la maladie se manifeste sous la forme de taches brunes, qui peuvent rapidement les anneler, ce qui provoque un dessèchement complet et la mort des ovaires encore verts.

Les ovaires malades et les baies vertes deviennent brunes, cessent de se développer et se dessèchent, et ceux qui commencent à rougir deviennent aqueux et insipides. Sur les fruits mûrs, des taches brunes individuelles ramollies (parfois jaunâtres) apparaissent initialement, qui se développent rapidement en un jour ou deux, à la suite de quoi les fruits pourrissent complètement, perdent leur arôme et leur goût et sont totalement impropres à la consommation. Un mycélium gris abondant du champignon apparaît sur les baies malades, ce qui est une accumulation de spores pathogènes. Au fil du temps, ces fruits se momifient et, se transformant en petits morceaux gris, continuent de s'accrocher aux tiges pendant longtemps. Ils "saupoudrent" de spores, même avec une légère touche. En conséquence, l'agent pathogène se propage dans tout le site.

La pluie et le vent y contribuent également. L'agent causal de la mycose hiverne sous forme de sclérotes et de mycélium sur les feuilles affectées, les pétioles, les débris végétaux dans le sol et à sa surface. L'infection des buissons se produit, en règle générale, pendant la période de floraison de la culture et au moment de la maturation des fruits, lorsque les années les plus intenses de spores dans l'air sont notées. Les fruits en cours de maturation peuvent également être infectés par contact avec les baies affectées.

La pourriture grise se développe intensivement sur les baies pendant leur transport et leur stockage (en particulier dans des conteneurs fermés), et à des températures positives, elle se propage rapidement aux fruits sains voisins.

Chaque variété de fraise est bonne à sa manière, mais, malheureusement, toutes les variétés de fraises sont affectées par la pourriture grise, bien que parmi elles, il existe des variétés caractérisées par une sensibilité réduite à cette mycose. Il a été constaté que les fruits de consistance plus dense, contenant beaucoup de substances sèches, souffrent moins. La maladie est la plus dangereuse pour les variétés dont les fruits sont situés près du sol; moins de lésions dans les variétés dans lesquelles les pédoncules situés verticalement sont plus hauts que les feuilles, car les baies de ces variétés n'entrent pas en contact avec le sol.

Selon les experts, les fraises des variétés Leningradskaya Early, Early Makheraukha, Sudarushka, Divnaya, Tsarskoselskaya, Druzhba sont légèrement affectées, les variétés Zenga Zengana, Zarya, Talisman, Scarlet Dawn, Cinderella, Krasavitsa, Nadezhda, Festivalnitsaya, Volshebnitsa .

En outre, il ne faut pas oublier que l'agent causal de la pourriture grise affecte non seulement les fraises, mais également un large éventail d'autres cultures de fruits et de baies et de légumes.

Pourriture blanche

Par temps humide, sur les fruits en cours de maturation, une couche épaisse et dense d'un champignon (avec des gouttelettes d'eau à la surface), l'agent causal de la pourriture blanche, peut apparaître. Les baies malades pourrissent très rapidement. L'agent pathogène infecte également les feuilles, les racines et la rosette du buisson, provoquant la décomposition humide des tissus végétaux. En règle générale, les baies endommagées, contaminées et en contact avec les baies moulues sont plus susceptibles de souffrir.

Le temps froid, les plantations épaissies, les mauvaises herbes dans les lits et un arrosage excessif contribuent à l'infection des baies.

Pourriture noire

Il est célébré uniquement sur les baies. Avec cette maladie, les fruits affectés virent au brun, se couvrent rapidement d'un abondant mycélium poudreux de feutre gris (noircissant plus tard). L'endommagement mécanique des baies par les insectes et les limaces, leur mûrissement excessif et les températures élevées (28 ... 32 ° C) pendant la période de maturation favorisent l'endommagement des baies. La vague de froid à venir ne freine que temporairement la pourriture des baies de cette maladie.

La pourriture noire est particulièrement dangereuse pour les baies trop mûres, surtout après avoir été cueillies pendant le stockage. Un signe caractéristique d'une maladie en développement est la libération de jus par les baies. En plus des fraises, la mycose affecte les fruits des framboises, des mûres et de certaines autres cultures fruitières.

Pourriture du mildiou (coriace)

C'est beaucoup moins fréquent que les mycoses précédentes. Cette pourriture se manifeste au début de la maturation des baies: leur couleur vire au brun, un goût amer caractéristique apparaît. À la surface de ces fruits, on note l'apparition d'une floraison blanche abondante. Chez les fœtus malades, le tissu affecté ne se sépare pas du tissu sain. Ils rétrécissent et leur surface prend un caractère coriace.

Par temps humide, ce pathogène infecte également les feuilles, qui développent de vagues taches huileuses vert foncé. Ces taches grossissent rapidement, virent au brun, puis les feuilles commencent à flétrir. Avec l'arrivée du temps sec, les feuilles deviennent cassantes et cassantes. L'agent causal de cette pourriture peut affecter les feuilles du pétiole et de la gaine, ainsi que les pédoncules et le collet des plantes.

Méthodes de protection des cultures

Dans les parcelles domestiques et potagères, le rôle principal dans la protection des fraises contre ces maladies devrait être attribué à un ensemble de méthodes agrotechniques. Il est conseillé de planter des fraises au même endroit pendant quatre ans au maximum et il est possible de les remettre à leur place d'origine au plus tôt après cinq ans. Les meilleurs prédécesseurs pour elle dans la rotation des cultures, afin d'éviter la propagation de ces maladies, sont les légumineuses, l'aneth, le céleri, le persil, l'ail, les oignons; il n'est pas recommandé d'aménager ses plantations après les cultures de tomates, choux, pommes de terre, carottes et citrouilles.

Les fraises doivent être placées sur une partie ouverte, bien éclairée et ventilée de la parcelle avec un sol fertile et bien drainé (perméable à l'air et à l'humidité). Seuls les plants sains sont pris pour la plantation.

Dès que la neige fond et que la température moyenne quotidienne de l'air dépasse 5 ° C, sur les lits de fraises, il est nécessaire de ratisser et de détruire les feuilles vertes séchées et malades. Lors de la plantation de fraises, la densité de la plante est calculée en tenant compte des caractéristiques de chaque variété; pour les variétés ordinaires, le motif optimal est de 70x25 cm.

N'appliquez pas de doses excessives d'engrais minéraux organiques et azotés sur les fraises. Pendant la saison de croissance, vous devez régulièrement ameublir le sol des plates-bandes, éliminer les mauvaises herbes et lutter contre les ravageurs des baies.

Au début de la maturation des fruits, vous pouvez utiliser un paillage temporaire du sol avec de la paille propre. Certains jardiniers, afin d'éviter d'être touchés par les maladies, conseillent de poser les pédoncules pour soutenir les baies (surtout les années humides) sur des cordes tendues le long des rangées, sur des stands spéciaux ou des flyers vendus dans le réseau de vente au détail. Cela empêche les baies de toucher le sol.

Les fruits mûrs doivent être collectés immédiatement, tout en les retirant des buissons et en enterrant profondément les baies malades.

Comme mesure préventive contre les mycoses de la fraise, les experts recommandent au printemps (avant que les feuilles ne repoussent) de traiter les buissons avec une solution à 3% de liquide bordelais. Si ce moment de son application est manqué, pendant la période d'exposition des bourgeons, les plantes sont pulvérisées avec une solution à 1% de ce médicament. Une augmentation de la résistance des plantes et une diminution significative de la réserve d'infection par des agents pathogènes fongiques est facilitée par un traitement répété des fraises avec la même préparation contenant du cuivre immédiatement après la récolte des baies.

Certains jardiniers utilisent la pulvérisation des plants de fraisiers avec une solution légèrement rose de permanganate de potassium pour limiter l'infection des fleurs par l'agent pathogène de la pourriture grise. Cette technique est en même temps une alimentation foliaire de plantes avec plusieurs nutriments à la fois. D'autres amateurs, pour réduire la nocivité de cette maladie, traitent les plantes avec une solution décantée de chlorure de potassium (100 g) ou de cendre (deux verres) dans un seau d'eau).

Alexandre Lazarev,
candidat aux sciences biologiques,
Chercheur principal, Institut panrusse de recherche sur la protection des végétaux


Taches sur les fraises

L'anthracnose

Une condition très courante, mieux connue sous le nom de tache noire, est un partenaire par temps pluvieux et chaud. Le champignon attaque à la fois les plantes jeunes et adultes. Vous pouvez perdre jusqu'à 80% des baies.

Tout d'abord, la partie terrestre est endommagée: des ulcères rouge-brun se forment sur les pétioles et les antennes, puis les feuilles sont couvertes de taches rouge-brun (photo 11). Après un certain temps, ces taches se combinent, les feuilles s'assombrissent et meurent. Des taches brunes sont également visibles sur le fruit (photo 12). Dernier point mais non le moindre, la maladie atteint les racines.

Photo 11 - anthracnose exprimé sur les feuilles Photo 12 - baies affectées par l'anthracnose

Des mesures de contrôle

Du début de la saison à la période de formation des baies, le traitement est effectué 2 fois avec 3% Mélange bordelais avec l'ajout de soufre (hors période de floraison). Ou, des préparations toutes faites sont utilisées: Tiovit Jet, Oxyhom, Skor et etc.

Point blanc

Maladie des feuilles de fraise. La surface des feuilles est peinte de multiples taches violet foncé avec un centre blanc (photos 13, 14). En conséquence, plus de la moitié des feuilles meurent, les buissons cessent de se développer normalement et le rendement est considérablement réduit. Par temps humide, la maladie progresse plus rapidement.

Les taches sont sujettes à la fusion et peuvent couvrir toute la feuille. Cela se produit généralement sur les (grandes) feuilles matures. En outre, un trou est formé au centre de chaque point. La maladie se termine par la mort des feuilles et des pétioles.

Photo 13, 14 - tache blanche sur feuilles de fraise

Des mesures de contrôle

Les buissons malades sont complètement déterrés et éliminés. Les zones survivantes sont aspergées de préparations contenant du cuivre (à l'exclusion de la période de floraison et de fructification des fraises) - Horus, bouillie bordelaise, topaze .

Tache brune

Pas de champignon moins nocif qui infecte les feuilles. Une humidité élevée peut endommager 60 à 70% des feuilles. Les épidémies de la maladie s'intensifient: dominance des mauvaises herbes, plantation fréquente d'arbustes, insectes nuisibles.

Signes de la maladie: les bords des feuilles deviennent bruns, un brunâtre apparaît sur le limbe lui-même sous la forme de petites taches (photo 15). Au fur et à mesure que l'infection se propage, les taches fusionnent en une seule grande tache (Photo 16).

Photo 15 - tache brune sur les feuilles Photo 16 - feuilles fortement infectées

Des oreillers noirs avec des spores reposent sur les feuilles et des taches violettes peuvent être vues sur les ovaires et les moustaches. Le développement des buissons ralentit, le rendement de la plante à baies diminue. En août, une exacerbation de la maladie se produit, à partir de laquelle la plante ne tolère pas bien l'hiver.

Des mesures de contrôle

  • Retirez les feuilles anciennes et malades des buissons.
  • Traitez les plantes survivantes avec le médicament Topaze.
  • Après la fin de la collecte des baies, parcourez toute la plantation de fraises Fitosporine .
  • Au printemps, lorsque les feuilles fleurissent, vaporisez les buissons avant la floraison Mélange bordelais.


Résultats

Seules les maladies les plus courantes de la fraise et leurs traitements sont présentées ici. En fait, une baie de jardin peut blesser au moins une douzaine d'autres infections. De plus, divers ravageurs comme les limaces, les fourmis, les larves de coléoptères, les tétranyques et autres insectes "adorent" les fraises. Ce sont eux qui transportent le plus souvent les spores du champignon, le jardinier doit donc inspecter régulièrement les buissons à la recherche de parasites et traiter les plantes avec des insecticides appropriés.


Maladies des fraises, des fraises de jardin et des terriens. Combattre la maladie de la fraise

Les fraises et les fraises du jardin sont savoureuses, saines et très similaires en apparence, ce qui donne souvent aux amoureux une raison de les appeler les mêmes - les fraises. Malgré cela, des différences dans les plantes peuvent être remarquées: les fraises de taille moyenne ont une couleur et un arôme profonds et riches et sont situées sur de grands pédoncules. Beaucoup de ses variétés (contrairement aux fraises) sont des plantes dioïques: seules les fleurs femelles ou seulement les fleurs mâles poussent sur différents arbustes, elles sont plus petites que celles des fraises de jardin, elles sont blanches, roses et lilas clair.

La plupart des jardiniers, pour des raisons pratiques, au lieu de vraies fraises sur les parcelles, cultivent des fraises à gros fruits et plus productives, ainsi que des vers de terre résistants à l'hiver et plus résistants aux maladies. Chacune de ces baies, lorsqu'elle est examinée en détail, a ses propres avantages, mais le point commun dans leur culture est la sensibilité aux mêmes maladies.

Le plus souvent, les fraises (fraises) sont affectées par des maladies fongiques, qui sont facilitées par des erreurs de technologie agricole: le choix d'un endroit inapproprié pour la plantation, un arrosage inapproprié, une densité de plantes élevée, l'introduction d'engrais organiques et azotés en grande quantité ( augmente la sensibilité des plantes à ces maladies).

Les maladies fongiques les plus courantes chez les fraises sont:

Pourriture grise... La maladie peut affecter toutes les parties terrestres de la plante: les bourgeons (fleurs) infectés brunissent et meurent, après quoi le champignon se propage au pédicelle et peut détruire tout le buisson. Les signes les plus visibles de la maladie se trouvent sur les fruits: des taches brunes ramollies à croissance rapide apparaissent sur eux, recouvertes d'une floraison grise et veloutée. Le champignon hiberne sur les fruits séchés et affectés, les débris végétaux et dans le sol. Une maladie détectée intempestivement peut entraîner la perte de 80% de la récolte de fraises même après la récolte.

Pourriture noire... C'est similaire à la pourriture grise, seules les taches qui apparaissent deviennent noires après un certain temps. La maladie se manifeste particulièrement activement lors du stockage et du transport des baies.

Façons de se battre. Au printemps, après avoir enlevé les vieilles feuilles, avant la floraison, les fraises sont pulvérisées avec une solution d'iode (10 ml pour 10 l d'eau), du liquide bordelais (1%) ou du chlorure de cuivre (15 g pour 10 l d'eau). Les parties affectées des plantes et des fruits sont collectées, en essayant de ne pas toucher les fruits et les fleurs sains avec vos mains, et sont détruites à l'extérieur du site. Par temps humide, pendant la période de maturation des baies, le sol autour des buissons est paillé avec de la sciure sèche, de la paille propre ou des aiguilles de pin. Après récolte, une deuxième pulvérisation est effectuée avec une solution de savon liquide et d'oxychlorure de cuivre (30 g pour 10 L d'eau) ou de Bordeaux liquide (1%) et le sol est arrosé avec une infusion de cendres (200 g de cendre pour 10 L de l'eau).Il est à noter que la pirogue est plus résistante à la moisissure grise que les vraies fraises et fraises du jardin.

Oïdium... La maladie affecte toutes les parties terrestres des plantes: les feuilles des deux côtés sont recouvertes d'un revêtement poudreux blanc, cessent de croître et s'enroulent vers le haut à partir des fleurs touchées par la pollinisation, des baies déformées se forment, qui sont également couvertes d'une fleur blanche, de pourriture et avoir un goût et une odeur de champignon. Avec une forte défaite, toute la plantation de fraises (fraises) peut acquérir une teinte blanchâtre, qui devient brune à partir du milieu de l'été en raison de l'apparition de petits points avec des spores capables d'hiverner.

Façons de se battre. Au début du printemps, avant que les bourgeons n'apparaissent sur les fraisiers, ils sont pulvérisés avec de la Topaze, du sulfarure (30 g pour 10 l d'eau) ou du soufre colloïdal (30 g pour 10 l d'eau). Les parties de la plante touchées sont soigneusement collectées et brûlées hors site. À l'automne, après la dernière récolte, ils sont à nouveau pulvérisés avec les mêmes préparations.

Taches (blanches, brunes, brunes)... Ces maladies se développent le plus activement à partir du milieu de l'été: des taches violettes apparaissent sur les feuilles, les pétioles et les moustaches, qui, avec des taches brunes et brunes, poussent et fusionnent, provoquant la mort des limbes des feuilles. Des points noirs avec des spores apparaissent sur la surface affectée des feuilles, qui éclatent quand il pleut. Pour les taches blanches, la fusion des taches n'est pas typique, leur partie centrale devient blanche avec le temps et tombe souvent. Taches dangereuses avec des dégâts massifs et la mort des feuilles à l'automne, ce qui affecte considérablement la récolte de l'année prochaine.

Façons de se battre. Au début du printemps, toutes les vieilles feuilles sont retirées de la plantation de fraises et aspergées de liquide bordelais (4%) ou d'azote nitrique (200 g pour 10 l d'eau). Pendant la saison de croissance, des pulvérisations prophylactiques d'oxychlorure de cuivre (30 g pour 10 l d'eau) ou de liquide bordelais (1%) sont effectuées trois fois: avant la floraison, le 11e jour après la première pulvérisation et après la récolte. Avec une forte propagation de la maladie, une pulvérisation avec une solution d'acide sulfurique est effectuée à l'automne, après quoi toutes les feuilles (mais pas les racines!) Des plantes meurent et au printemps elles repoussent complètement saines. Les vieilles plantations sont particulièrement sensibles aux taches, il n'est donc pas recommandé de cultiver des fraises au même endroit pendant plus de 4 à 5 ans.

Pourriture coriace du mildiou... Apparaissant en mai, la maladie peut toucher toutes les parties terrestres des plantes pendant l'été. Sur le collet radiculaire et à la base des pédoncules et des pétioles, des taches sifflantes de couleur brune se forment. Dans ces endroits, les tiges meurent progressivement, les feuilles deviennent dures et déformées. La défaite des baies se traduit par un assombrissement, souvent à partir de la tige: des taches brunes élastiques apparaissent, se développant sur toute la pulpe, les baies rétrécissent et se momifient, préservant les spores du champignon en hiver. La maladie est dangereuse car son plus grand développement se produit pendant la période de fructification, lorsque le traitement chimique de la plantation devient impossible.

Façons de se battre. Au printemps, avant le début du bourgeonnement, les vieilles feuilles sont retirées de la plantation de fraises (fraises) et les mêmes pulvérisations d'éradication sont effectuées que pour la pourriture grise (solutions d'iode, de liquide bordelais ou d'oxychlorure de cuivre). Pendant la saison de croissance, les plantes sont soigneusement examinées, les parties touchées sont collectées et détruites. Après l'apparition de la maladie, il est interdit de planter du nouveau matériel de plantation dans le sol contaminé pendant 6 à 8 ans. Il convient de noter que les cultures d'arbustes, de légumes, de fruits à noyau et de fruits (poire, pomme) peuvent également être affectées par la pourriture coriace du mildiou et il n'est donc pas recommandé de planter des plantations de fraises dans les allées de jardin.

Flétrissement du mildiou... Il se développe pendant les mois pluvieux du printemps et de l'automne. La maladie affecte les racines, provoquant la mort des racines fibreuses et une rougeur du cylindre axial central. Les plantes affectées sont rabougries, émettent de petites feuilles en forme de coupe avec une teinte grise et semblent déprimées. Pendant la période de maturation des baies, les vieilles feuilles se fanent rapidement. La fructification des plantes infectées s'arrête l'année suivante et après 2 à 3 ans, elles meurent.

Façons de se battre. Maintenez une humidité du sol et une densité de plantation optimales. Pendant la saison de croissance, les plantes fanées sont soigneusement examinées afin de détecter la rougeur du cylindre axial. Si une maladie est détectée, elle est signalée à l'inspection de quarantaine pour limiter le foyer de la maladie.

Flétrissement verticillaire... De nombreuses cultures de légumes (concombres, pommes de terre, tomates) et d'arbustes (groseilles à maquereau, framboises) sont sensibles à cette maladie, à partir de laquelle une contamination du sol peut survenir, ce qui doit être pris en compte lors du choix d'un emplacement pour une plantation de fraises. Dans les buissons infectés, déjà en juin, des dommages aux racines et un retard de croissance sont observés: peu de feuilles se forment, de plus petite taille et sur des pétioles bas. Peu à peu, les pétioles deviennent rouges, les feuilles meurent «radialement» et les feuilles centrales acquièrent une couleur jaune rougeâtre. La maladie est particulièrement dangereuse sur les sols sableux légers: la mort des feuilles et la mort des plantes peuvent survenir en seulement 3 à 4 jours. Elle est transmise avec du matériel végétal infecté et à travers le sol.

Façons de se battre. Sélection minutieuse du matériel de plantation et préparation du site pour la plantation de fraises (fraises). Un an avant la pose de la plantation, il est recommandé de désinfecter le sol avec de l'azote (2%) ou du sulfate ferreux (4%), en versant 4 à 5 litres dans chaque trou, et au printemps, avant la plantation, tremper les racines de la plante dans une solution d'humate de potassium. Pendant la saison de croissance, les buissons malades trouvés doivent être enlevés par les racines et brûlés à l'extérieur du site.

Les maladies répertoriées ne couvrent pas les cas d'infection du fraisier par des maladies virales, transmises par des insectes ravageurs (pucerons, charançons, etc.).


Maladies de la fraise

Flétrissement fusarien des fraises

Les pertes dues à cette maladie peuvent représenter 50% de la récolte de baies et de rosettes.

Les premiers signes de flétrissement fusarien apparaissent sous la forme d'une nécrose (assèchement des tissus) le long des bords des feuilles et d'un faible flétrissement des lobes atteints. Les pétioles et les feuilles deviennent progressivement bruns, puis brun foncé et meurent. La rosette de feuilles s'effondre, les buissons malades semblent pressés contre le sol («asseyez-vous»). Après cela, toutes les feuilles perdent leur turgescence (pression de la sève cellulaire sur les parois cellulaires) et s'affaissent. La mort des plantes survient généralement 1,5 mois après l'apparition des premiers signes.

Des mesures de contrôle.

Les mesures de contrôle sont les mêmes que pour le "flétrissement verticillaire".

Flétrissement du mildiou

Il existe 2 types de flétrissement des fraises par le mildiou:

1) Flétrissement du mildiou ou rougeur du cylindre axial. La maladie peut se manifester sous des formes chroniques et transitoires. Au printemps chronique, le développement des buissons malades est retardé, les feuilles qui apparaissent perdent leur éclat, acquièrent une teinte grisâtre, les pétioles sont raccourcis, les plaques deviennent plus petites et acquièrent une forme en coupe. Les buissons rabougrissent, les vieilles feuilles se fanent et se dessèchent prématurément. La fructification des buissons malades est fortement réduite ou la formation faible s'arrête complètement. Les plantes individuelles peuvent mourir pendant la période de fructification massive, mais le plus souvent, cela se produit 2 à 3 ans après l'infection.

Avec une forme transitoire de la maladie, la plante entière ou ses feuilles inférieures (parfois seulement des pédoncules) se fanent soudainement. Chez les plantes, les racines fibreuses meurent et les plus grosses deviennent nues et se rétrécissent vers le bas - un symptôme d'une «queue de souris» apparaît. Le cylindre central (axial) de la racine acquiert une couleur rouge, ce qui est clairement visible dans la coupe longitudinale.

2) Pourriture coriace causée par le mildiou du collet et des racines. Les buissons affectés sont caractérisés par une certaine décomposition des feuilles du centre vers la périphérie et un flétrissement progressif des feuilles. Habituellement, les inférieurs se fanent en premier - ils se retournent et se couchent sur le sol. À la base des pétioles, des pédoncules et sur le collet radiculaire, apparaissent des taches brunes qui se transforment en pourriture. Par temps humide, des formes vagues et indéfinies apparaissent sur les feuilles, des taches grasses brunes par temps sec, elles se dessèchent. Les feuilles plus âgées deviennent raides, leurs bords s'enroulent vers le bas, une nécrose apparaît sur les veines. Les moustaches se sont formées dans les plantes malades - sur de courtes périodes de temps, les feuilles inférieures des rosettes sont petites, déformées, les feuilles supérieures sont rigides, ondulées.

Pendant la période de floraison, la maladie peut se manifester par une nécrose du pistil (assombrissement du noyau de la fleur). Les ovaires, les baies vertes et en cours de maturation sont affectées. Les ovaires avec des taches brunes cessent de croître et se dessèchent. Sur les baies vertes, des taches brunes recouvrent progressivement toute la surface, la baie devient coriace et dense. Sur les taches de maturation sur les côtés - légères, légèrement déprimées, parfois - avec une teinte violette, la consistance de la pulpe est élastique, caoutchouteuse. Le goût de la baie est amer, l'odeur est désagréable. La coupe montre un assombrissement provenant de la tige.

Des mesures de contrôle.

Les mesures de contrôle sont les mêmes que pour le "flétrissement verticillaire".

Flétrissement verticillaire

Elle se manifeste par une forte diminution du rendement en fraises, le dépérissement progressif ou rapide des buissons et, par conséquent, l'absence de moustache. Le rendement des semis est réduit de 43 à 90%, le rendement de 40 à 70%.

Plusieurs types de verticillium ont été observés sur les fraises. Sur les sols sableux légers, une forme «éclair» est notée - les plantes meurent en 3-4 jours. Sur les sols limoneux et sableux, on observe une évolution plus lente de la maladie.

La forme chronique de la maladie se caractérise par une augmentation progressive des symptômes de la maladie, se manifestant par une chloroticité (éclaircissement des zones de tissu foliaire), un retard de croissance des feuilles et une diminution de leur nombre. À la fin de la saison de croissance, les pétioles des feuilles deviennent légèrement rouges, les plantes acquièrent un aspect nain. Premièrement, les feuilles les plus anciennes meurent, puis la plante entière sèche.

Méthodes de protection.

La haute technologie agricole, la rotation des cultures et l'utilisation de matériel végétal sain pour la plantation de plantations sont d'une grande importance pour protéger les fraises contre les maladies flétries. Les plantes affectées doivent être retirées des champs et détruites. Sur les liqueurs mères, l'utilisation du fond de teint est autorisée (solution à 0,2% sous la racine). De bons résultats sont obtenus en trempant les racines des plantes avant de les planter
solutions de produits biologiques: agate 25 K (à une concentration de 7 g / l), humate K (à une concentration de 15 g / l). De plus, la culture de variétés résistantes est très efficace.

Tache blanche à la fraise

Le déficit de rendement dû à la maladie est de 12 à 15% en moyenne.

La tache blanche affecte les limbes des feuilles, les pédoncules, les pédoncules et les sépales. De très petites taches arrondies violettes ou brun rougeâtre (en pointillés) apparaissent sur les feuilles, dont le diamètre varie de 1 à 8 mm, au centre elles deviennent blanches - avec un bord brun foncé ou violet.

Par la suite, le centre blanchi tombe souvent, ce qui n'est inhérent qu'à cette maladie des feuilles de fraisier. Les spots ne fusionnent généralement pas. Sur les pédoncules, les pétioles et les moustaches, ils sont de couleur brun foncé, blanchissant par la suite au centre sont étendus dans le sens de la longueur et déprimés. À la suite de graves dommages, les pédoncules deviennent bruns, minces, se courbent vers le sol et se dessèchent parfois.

Méthodes de protection.

Les mesures de contrôle sont les mêmes qu'avec Angular Spot.

Tache brune fraise

Lorsque les plantes sont touchées par cette maladie, le rendement diminue de 7 à 9%.

La maladie affecte les plaques et les pétioles des feuilles, les pédoncules, les sépales et les moustaches des fraises. Les feuilles et les sépales sont recouverts de nombreuses taches violet foncé (très petites à grandes), souvent vagues, parfois en fusion. Bientôt, sur les taches sur la face supérieure de la feuille, de nombreuses, visibles à l'œil nu, apparaissent des coussinets noirs brillants, dans lesquels se trouvent les spores du champignon. Les taches sont uniformément colorées, sans bordure. Les feuilles gravement atteintes deviennent violettes et meurent. Les taches sur les pétioles, les pédoncules et les moustaches sont petites, quelque peu déprimées.

Méthodes de protection.

Les mesures de contrôle sont les mêmes qu'avec Angular Spot.

Tache de fraise angulaire ou brune

Les dommages causés par cette maladie sont encore sous-estimés. Cela est particulièrement visible dans le sud de la Russie, où dans la seconde moitié de l'été, à la suite de graves dommages, les feuilles de fraisier meurent massivement. Pendant cette période, la plante forme des bourgeons fruitiers, par conséquent, la mort des feuilles affecte négativement la récolte de l'année suivante.

La maladie se caractérise par l'apparition de taches claires, foncées ou rouge-brun avec un centre clair sur les feuilles (généralement anciennes) de formes arrondies ou indéfinies. Il y a généralement une bordure brun foncé ou rouge foncé autour de la tache. Au début, les taches ont un diamètre de 0,1 à 0,5 cm, mais atteignent rapidement 1 à 3 cm, provoquant parfois le dessèchement des feuilles. Les taches sont généralement situées le long du bord du limbe ou le long de la nervure médiane de la feuille.

Méthodes de protection.

Début du printemps (dès la fonte des neiges) nettoyage des plantations des vieilles feuilles infectées. Pulvérisation éradique avant le début de la saison de croissance des fraises avec 3-4% de liquide bordelais. Pendant la saison de croissance des fraises, au tout début de la repousse des feuilles (si aucune pulvérisation d'éradication n'a été effectuée), avant la floraison et immédiatement après la récolte, arrosage de la plantation avec 1% de liquide bordelais.

Oïdium de la fraise

La gravité de la maladie dépend fortement de la période d'infection des plantes. Si cela se produit après la récolte, cela aura peu d'effet sur la récolte de l'année suivante, car pendant cette période, la maladie peut être prévenue à l'aide de fongicides. Cependant, si les plantes sont endommagées pendant la période de nouaison et de développement, de 40 à 100% sont endommagées (variétés très sensibles). La récolte entière et même les plantes elles-mêmes peuvent mourir.

L'oïdium affecte toutes les parties aériennes de la brousse. Sur les feuilles des deux côtés, une floraison blanche subtile et subtile se développe dans un premier temps. Les feuilles atteintes cessent de croître, deviennent coriaces, rugueuses, les bords des lobules des feuilles s'enroulent en forme de bateau. Le dessous tourne vers le haut, pour ainsi dire, et acquiert une teinte bronze, violette ("bronzage"), ou a une surface poudreuse blanche. Des feuilles chlorotiques et frisées se forment sur les jeunes plantes. Sur les bourgeons, les fleurs et les ovaires, la plaque est généralement subtile, mais sur les variétés très sensibles, elle est évidente. Avec le développement de l'oïdium pendant la floraison, la pollinisation et la fertilisation normales ne se produisent pas, de sorte que les baies se forment laides, couvertes de fleurs, acquièrent une teinte mate, un goût et une odeur de champignon.

Méthodes de protection.

Pendant la saison de croissance des fraises, avant la floraison et immédiatement après la récolte, pulvériser sur les plantes une solution de carbonate de sodium avec du savon à lessive (50 g pour 10 L d'eau), une émulsion de savon-cuivre (20 g de savon et de sulfate de cuivre pour 10 L d'eau), "Topaz" (5 g pour 10 l d'eau), azocène (20 g pour 10 l d'eau).

Pourriture grise des fraises

À la suite de la maladie, dans les années favorables à son développement, de 60 à 94% des baies meurent.

La pourriture grise affecte les baies mûres, les feuilles, les bourgeons, les fleurs, les tiges et les ovaires. Des taches brun clair à croissance rapide avec une floraison veloutée grise apparaissent sur les baies. Les baies malades rétrécissent, se momifient. De grandes taches floues gris foncé ou brunes apparaissent sur les feuilles, sur lesquelles une couche grise du champignon apparaît également dans des conditions humides. Les tiges et les ovaires sont entourés de taches brunes pleureuses et se dessèchent progressivement.

Méthodes de protection.

Le développement de la pourriture grise est facilité par le temps pluvieux, la monoculture, les mauvaises herbes.La récolte en temps opportun des baies mûres, l'enlèvement et la destruction des baies affectées et d'autres parties de plantes, le paillage du sol avec de la paille coupée propre ou des aiguilles de pin au début de la maturation des baies (qui sont récoltées après la récolte), réduit la propagation de la maladie.

Les fraises peuvent être cultivées avec des oignons et de l'ail (1 bulbe pour 4 plantes). La pulvérisation avec une infusion de poudre de moutarde est également utilisée: 100 g de poudre sont versés dans 10 litres d'eau chaude et infusés pendant 2 jours, puis filtrés et dilués avec de l'eau 1: 1.

Avant le début de la saison de croissance, les fraises des bois sont aspergées de 3-4% de liquide bordelais. Pendant la saison de croissance des fraises, avant la floraison et immédiatement après la récolte, les plantes sont traitées avec de l'azocène (20 g pour 10 l d'eau), ou le sol avec du chlorure de potassium (100 g pour 10 l d'eau), une infusion de cendres (100 -200 g pour 10 l d'eau).


Maladies des fraises avec photos, descriptions, traitement et mesures préventives

Le plus souvent, cette culture de baies peut être affectée par divers types de pourriture, de fusvriose, de taches ou d'anthracnose. Chacun de ces types de maladies doit être décrit en détail, ainsi que les méthodes de lutte contre les maladies.

Pourriture blanche - comment y faire face

Cette maladie survient sur la masse végétative des fraises dans des conditions propices au développement des champignons - un manque de chaleur, d'éclairage, si l'humidité du sol ou de l'air est augmentée. Le premier signe d'une maladie naissante est l'apparition de taches gris-blanc sur les plaques foliaires. Peu à peu, la pourriture «descend» sur le fruit - des taches blanches apparaissent également sur les baies, qui poussent progressivement et recouvrent tout le fruit. Ces baies ne conviennent pas à la consommation.

  • choisissez un site pour planter ces arbustes à baies dans des endroits bien éclairés, de préférence sur une colline (mais pas dans les basses terres)
  • les plants plantés doivent être solides et sains, sans aucun signe visible de champignon (ou d'autres maladies)
  • il doit y avoir une distance optimale entre les trous de plantation - la plantation ne doit pas être épaissie)
  • enlevez régulièrement les mauvaises herbes qui ombragent les fraises, épaississent les plantations, peuvent être une source de maladie, et sélectionne également les nutriments du sol dont la culture des baies a besoin pour sa croissance et sa fructification abondante.

Si les mesures préventives n'ont pas aidé à protéger cette baie vivace de la pourriture blanche, vous devez alors commencer à combattre la maladie immédiatement. Pour lutter contre ce type de pourriture, la pulvérisation des buissons affectés avec des solutions de fongicides (Svitoch, Horus et préparations similaires) est utilisée.

Pourriture grise de la fraise

Le plus souvent, les fraises et les fraises du jardin peuvent être affectées par la pourriture grise. Cela peut se produire en raison d'un climat excessivement humide en combinaison avec la chaleur - lors de la culture de ces plantes cultivées dans des conditions de serre ou par temps chaud et pluvieux (ces conditions sont typiques de nombreuses régions de Russie).

Si aux facteurs ci-dessus s'ajoute une culture trop longue de fraises au même endroit (plus de 4-5 saisons), les experts disent que lorsque toutes ces conditions sont combinées, la probabilité que les fraises soient endommagées par la pourriture grise sera supérieure à 55 %.

Les symptômes de l'apparition de la pourriture grise sont les suivants:

  • des taches dures de couleur brune apparaissent sur les baies, après un certain temps, elles se couvrent d'une floraison grise
  • les fruits affectés commencent rapidement à rétrécir et à se dessécher
  • à partir des baies, les taches se déplacent progressivement vers toute la masse végétative.

Les mesures préventives prises contre la pourriture grise sont les suivantes:

  • éliminer régulièrement toutes les mauvaises herbes dans les lits et dans les allées
  • recouvrir le sol du site avec de la cendre de bois (ou utiliser de la chaux pour cela)
  • avant l'apparition des bourgeons (ou pendant la floraison active), traiter la partie végétative des fraises avec du liquide bordelais, ou utiliser un Barrier et préparations similaires
  • après la récolte entière, à l'automne, toutes les vieilles feuilles sont enlevées (lorsque de nouvelles jeunes feuilles sont apparues)
  • il est recommandé de planter des oignons ou de l'ail dans les allées de fraises
  • utiliser des aiguilles ou de la paille comme couche de paillage
  • toutes les parties affectées des buissons doivent être immédiatement enlevées et brûlées
  • les fruits doivent être récoltés à mesure qu'ils mûrissent.

Il est préférable de cultiver des variétés de fraises sur vos parcelles, dont les pédoncules ne se plient pas au sol, mais se tiennent droits. Dans ce cas, les fruits et le feuillage sont moins susceptibles de pourrir.

Sauver les fraises de la pourriture grise: vidéo

Pourriture noire des racines

Souvent, la pourriture n'affecte pas la masse végétative, mais le système racinaire de la fraise. Dans ce cas, de petites taches noires apparaissent sur les racines, qui se développent progressivement et commencent à fusionner.

Des racines, la pourriture commence à monter jusqu'à la masse végétative, la couleur des parties aériennes et souterraines devient brune, les racines deviennent très fragiles et commencent à se casser. En conséquence, les baies n'apparaissent pratiquement pas sur les buissons et le buisson lui-même commence à pourrir.

Cette maladie peut apparaître sur les fraisiers à tout moment, du printemps au début du gel. Habituellement, la pourriture des racines provoque la mort complète de la plante. Il n'y a pas de méthodes et de produits chimiques alternatifs contre la pourriture noire des racines. Par conséquent, si une plante est touchée par cette maladie, elle est simplement complètement déterrée et détruite, et le sol est renversé avec une solution désinfectante.

La prévention de la pourriture noire des racines est la suivante:

  • le compost, qui est appliqué pour une culture de baies donnée, doit être entièrement recuit. Si cet engrais est immature, des micro-organismes pathogènes peuvent y rester, ce qui provoquera une infection des plantes.
  • après que la neige a complètement fondu, les fraises sont traitées avec n'importe quelle préparation fongicide
  • avant que les lits avec cette culture ne soient couverts pour l'hiver, il est traité avec des fongicides (par exemple, Phytodoctor)
  • la zone de plantation des fraises de jardin doit être dans un endroit ensoleillé, sans stagnation d'humidité dans le sol.

Pourriture noire des fruits

La pourriture noire sur les fraises est une autre maladie fongique qui survient par temps chaud et humide. Fait intéressant, cette maladie affecte uniquement les baies et toutes les autres parties des buissons restent intactes.

Cette maladie se développe comme suit: les baies deviennent d'abord aqueuses, perdent leur couleur habituelle, deviennent brunes. L'arôme des fraises et leur goût disparaissent également. Les fraises sont recouvertes d'une floraison incolore et inodore, qui finit par devenir noire.

Les maladies fongiques affectant différentes parties des fraisiers ne peuvent pratiquement pas être traitées (y compris la pourriture noire des baies). Par conséquent, les jardiniers n'ont qu'à retirer les fraises affectées et à les détruire.

Vous pouvez sauver cette récolte de baies de ce type de pourriture en observant quelques règles de base:

  • les plates-bandes sur lesquelles cette récolte de baies sera cultivée doivent être hautes (au moins 20-30 cm de hauteur)
  • les plantes doivent être renversées au moins deux fois par saison avec une solution faible de permanganate de potassium (2 g de permanganate de potassium se dissolvent dans 10 litres d'eau). Cette mesure permet de désinfecter le sol et améliore la qualité des baies.
  • lors de l'application de pansements, vous ne devez pas inclure une grande quantité de matière organique et d'engrais contenant de l'azote dans leur composition.

Pourriture du mildiou

Le mildiou est la maladie la plus dangereuse pour cette plante à baies. Le mildiou se propage rapidement parmi les buissons, en conséquence, toute la plantation de fraises peut mourir.

Les premiers symptômes de cette maladie apparaissent sur les baies - la peau devient plus dense, la chair devient dure, le goût du fruit devient amer. Ensuite, des taches de couleur violet foncé apparaissent à la surface des fraises et les baies elles-mêmes sèchent.

Ensuite, la maladie se propage au feuillage et aux pousses - elles s'assombrissent et commencent également à sécher. L'une des raisons de l'apparition de la maladie est un arrosage inapproprié et excessif - le mildiou, comme d'autres maladies fongiques, se développe dans des conditions chaudes avec une humidité élevée du sol ou de l'air.

L'agent causal de phytophthora peut être dans le sol pendant une longue période, ne «quitte» pas les buissons affectés, il est donc si important de suivre les règles de la technologie agricole, de traiter le sol à temps, ainsi que les plantes plantées .

Mesures de prévention du mildiou:

  • lors de la collecte des fruits mûrs, toutes les baies malades, le feuillage sec et les antennes en excès sont enlevés. Ceci est nécessaire pour maximiser la plantation dans les plates-bandes.
  • ne pas appliquer trop d'engrais
  • avant de couvrir les buissons pour l'hiver, il est nécessaire de les traiter avec des fongicides ou des désinfectants
  • si possible, ne cultivez que les variétés et hybrides de fraises qui ont une résistance élevée au mildiou
  • la largeur de l'espacement des rangs entre les plates-bandes avec différentes variétés de cette culture de baies doit être d'au moins 1,9 à 2,1 m
  • pour que les buissons soient bien ventilés, le schéma de leur plantation doit être le suivant: 0,3 * 0,25 m
  • une fois toutes les 3-4 saisons, cette plante doit être transférée sur un autre site.

Oïdium

Les champignons sont également à l'origine de cette maladie. Une telle rosée endommage toute la partie aérienne et peut donc laisser les jardiniers sans récolte. Les principaux signes de la maladie:

  • sur le dos du feuillage, de petites taches de couleur blanche apparaissent, ressemblant à une floraison légère
  • progressivement les taches se développent et fusionnent en une seule grande tache
  • le feuillage s'enroule vers l'intérieur, devient ridé, s'épaissit
  • les ovaires cessent de se développer, ils acquièrent une couleur brune et meurent
  • les fruits formés sont recouverts d'une fleur blanche, puis deviennent bleus et tombent
  • les antennes deviennent également brunes au début, puis commencent à mourir.

L'oïdium se développe rapidement et activement dans des conditions qui lui conviennent: en cas de chaleur et d'humidité élevée.

Les mesures suivantes peuvent prévenir la maladie:

  • les racines des plants de fraises doivent être conservées dans une solution de sulfate de cuivre avant la plantation
  • avant la floraison, les buissons de cette plante vivace à baies sont traités avec une solution de Topaze
  • vous pouvez également faire un top dressing "sur la feuille" avec une solution d'engrais minéral complexe.

Vous pouvez combattre cette maladie des manières suivantes:

  • tout le vieux feuillage des buissons affectés est enlevé et détruit
  • tous les buissons qui ont été affectés par l'oïdium la saison dernière doivent être traités avec une solution de carbonate de sodium cette saison
  • pendant la période de maturation active des baies, elles sont traitées avec du sérum de vache dilué dans de l'eau (dans un rapport de 10: 1)
  • si un tel traitement n'a pas aidé, 4 à 5 gouttes de teinture d'iode sont ajoutées à la solution sérique. Un tel traitement est effectué tous les trois jours.

Fusarium

Cette maladie est typique non seulement des plants de baies, mais également de nombreuses cultures maraîchères. les raisons de son apparition sont appelées des températures élevées de l'air, ainsi que trop de mauvaises herbes dans les lits.

Le principal symptôme de la maladie: coloration de toute la partie aérienne en brun et sa mort rapide.

Il n'est possible de sauver les plantes de la mort qu'au stade initial du fusarium. Pour cela, les buissons sont traités avec n'importe quelle préparation fongicide.

  • ne plantez que des semis sains dans les lits
  • ne cultivez pas de fraises après les pommes de terre
  • les fraises ne sont remises dans les lits précédents qu'après 4 saisons - pas plus tôt
  • enlevez constamment les mauvaises herbes.

Fraise Fusarium: vidéo

Point blanc

Cette maladie affecte aussi souvent les fraisiers. Le premier symptôme de la maladie est l'apparition de petits points bruns avec une teinte rougeâtre. Ces points apparaissent sur toute la surface des plaques en tôle.

Peu à peu, les points poussent, remplissent toute la feuille et se fondent dans un endroit qui s'éclaircit au centre. Ensuite, cette tache devient plus mince et un trou se forme à sa place. En conséquence, le processus de photosynthèse ralentit, les plantes reçoivent moins de nutriments, le rendement diminue et la palatabilité du fruit se détériore également.

Mesures préventives pour prévenir la maladie:

  • après avoir collecté des baies mûres sous les buissons, une fertilisation contenant du phosphore et du potassium est appliquée. Il aide à renforcer l'immunité des fraises.
  • la quantité de matière organique et d'azote introduite ne doit pas être supérieure à la norme
  • l'intervalle optimal doit être respecté entre les buissons
  • au printemps, enlevez tout le paillis et le vieux feuillage de l'année dernière
  • au printemps, en été et en automne, traitez les buissons avec du liquide bordelais ou du sulfate de cuivre.

Tache brune

La tache brune est activée au milieu du printemps. De petites taches brunes apparaissent sur les bords des limbes des feuilles; progressivement, elles commencent à fusionner et à remplir la plupart des feuilles.

Des spores de couleur sombre apparaissent sur le feuillage, poussant à travers la feuille. Sur les inflorescences, les ovaires et les feuilles, des taches cramoisies aux bords flous apparaissent.

Au milieu de l'été, un nouveau feuillage apparaît dans les buissons et les signes de la maladie disparaissent temporairement.

Méthodes de traitement de la tache brune:

  • au début du printemps et à la fin de l'automne, tout feuillage malade et séché doit être enlevé
  • appliquer une couche de paillis, tout en évitant l'engorgement du sol
  • lutter contre les ravageurs qui peuvent transmettre la maladie
  • appliquer des engrais au phosphore et à la potasse sur le sol, réduisant la teneur en azote
  • après récolte, les plantes sont traitées avec une solution de phytosporine.

Anthracnose (ou tache noire)

Le champignon, qui est à l'origine de la maladie, peut affecter toutes les parties des fraisiers. Habituellement, la maladie débute pendant la saison des pluies (fin du printemps ou début de l'été), lorsque l'air s'est déjà suffisamment réchauffé.

Le champignon est introduit dans le sol avec des semis infectés, avec de la terre, avec des outils non stériles, sur des chaussures.

Les principaux signes de la maladie:

  • les feuilles deviennent rouges
  • puis ils commencent à sécher et à craquer
  • des ulcères apparaissent sur les tiges - plus clairs au centre que le long des bords
  • à la fin, les pousses commencent à mourir et la plante elle-même meurt.

La lutte contre l'anthracnose est un processus très difficile. Dans les premiers jours, vous pouvez lutter contre la maladie à l'aide de fongicides, puis le liquide bordelais doit être utilisé pour le traitement. A titre préventif, trois fois par saison, les arbousiers sont aspergés d'une solution de liquide bordelais, à laquelle on ajoute du soufre.

Comment faire face aux taches de fraises: vidéo

La plupart des maladies auxquelles les fraises peuvent être sensibles sont très difficiles à traiter. Par conséquent, les jardiniers devraient consacrer plus de temps à la mise en œuvre de mesures préventives et au respect des règles de la technologie agricole.


Maladies et ravageurs des fraises

Dans de nombreuses parcelles de jardin, les fraises et les fraises de jardin sont les principales cultures de baies. Ces plantes commencent à porter leurs fruits dans le jardin, les fraises aromatiques et savoureuses sont appréciées par la plupart des résidents d'été.

Pour obtenir de gros rendements de cette récolte de baies, les jardiniers doivent faire peu d'efforts: arroser, desserrer, enlever la moustache à temps, nourrir.

Cependant, il arrive que des micro-organismes pathogènes attaquent les fraises, la plante commence à faire mal, pousse plus lentement, les ovaires se forment plus mal et le rendement diminue.

Pour éviter que cela ne se produise, les jardiniers doivent savoir comment faire face aux maladies, quels médicaments sont les mieux utilisés à différentes périodes de développement de ces arbustes à baies, quelles mesures préventives doivent être prises pour détruire les agents pathogènes avant que la fraise ne tombe malade. Tout cela sera discuté ci-dessous.


Voir la vidéo: Comment réaliser facilement une tour à fraise. Au jardin.