Bouturer le Laurier rose - en moins de 10 étapes

Bouturer le Laurier rose - en moins de 10 étapes

Comment bouturer le laurier rose ?

Le laurier rose, vous connaissez tous ce superbe arbuste des pourtours de la méditerranée qui propose une superbe floraison. Beaucoup d’entre vous nous demande s’il est possible et comment bouturer le laurier rose.

La bouture, c’est le moyen le moins cher, voire le plus sûr moyen de multiplier une plante, un arbuste pour fleurir le jardin. En plus jouer avec la nature c’est marrant et instructif, alors pourquoi hésiter ?
Bonne nouvelle, c’est possible et c’est même assez simple. On y va ? Avant de commencer demandons-nous…

Quand bouturer le laurier rose ?

• La meilleure période, c’est sans doute le mois d’août, mais aussi à partir du mois de mars ou avril qui correspond au mois de la taille de printemps. Plutôt que de se débarrasser des branches, il est intéressant de prélever un certain nombre de rameaux et de préparer des boutures.

Bouturer le laurier rose en moins de 10 étapes…

1. Prélevez un rameau d’une quinzaine de centimètres à l’extrémité d’une branche.

2. Supprimez les feuilles du bas, conservez-en 3 ou 4 à l’extrémité.

3. Fendez dans le sens de la longueur sur 2 – 3 centimètres.

4. Placez le rameau de bouture de laurier rose, ainsi préparé, dans un verre d’eau.

Les radicelles apparaissent à 3 ou 4 semaines, laissez se développer pendant 8 semaines.

5. Préparez un mélange terreau (50%) tourbe (25%) sable (25%).

6. Dans un pot ajoutez un lit de graviers puis un fond du mélange. Placez une bouture et comblez avec le mélange préparé. Agissez délicatement, c’est une étape qui peut être rendue difficile car les radicelles sont assez fragiles, un fois abimées elles rendraient la reprise plus aléatoire…

7. Arrosez bien…

Il est possible de ne pas passer par l’étape 4, l’étape du développement des radicelles dans l’eau, et de placer directement la bouture dans la terre. On ne voit pas le développement des radicelles, mais, les résultats restent très bons.

7. Placez un sachet congélation qui entoure le pot, fermez-le hermétiquement avec un élastique et placez-le à un endroit chaud, lumineux mais pas sous les rayons du soleil qui feraient sécher la bouture.

8. La bouture pourra être replantée au printemps suivant.


Bouturer un laurier-rose : quand et comment ?

Avec les épisodes de chaleur voire de canicule que nous connaissons de plus en plus régulièrement chaque été, le laurier-rose (Nerium olenader) s'épanouit généreusement en floraison abondante, durant une très longue saison estivale. Vous avez peut-être eu tout loisir de repérer les plus beaux sujets dans votre voisinage ou votre entourage : ne ratez pas le moment de solliciter leurs propriétaires pour en faire des boutures. Découvrez la technique pour bouturer un laurier-rose, en choisissant la meilleure période !


Bouturer dans les règles de l'art

Qu’il s’agisse de conserver et de diffuser une vieille variété de rosier ou de régénérer un pélargonium devenu moins florifère, le bouturage est la méthode la plus appropriée.

Pour un grand nombre de végétaux, la période de bouturage commence dès lors que les jeunes pousses de l’année se lignifient. De simple herbe, une tige se transforme peu à peu en bois, on parle alors de rameaux aoûtés.
Certaines variétés de plantes (à fleurs doubles, bicolores ou à feuilles panachées), fruits d’hybridations ou de sélection, se multiplient uniquement par bouturage. Aussi cette opération, peu coûteuse, revient à cloner, c’est-à-dire à reproduire la plante à l’identique, à partir d’un morceau de tige, de feuille voire même de racine. Bouturer est une pratique qui s’avère nécessaire. Elle est celle qui rend possible la sauvegarde de variétés locales, qui permet de garnir à moindre frais un massif, mais également de remplacer, par exemple, votre bel arbuste devenu malade ou trop volumineux.

Il vous faudra prélever au minimum une dizaine de boutures par spécimen, le taux de réussite variant selon les espèces. Si tous vos plants s’enracinent, profitez alors des bourses aux plantes pour troquer votre surplus, et ainsi faire découvrir vos variétés préférées. Vous l’aurez compris, le bouturage est la technique de multiplication la plus répandue pour les fleurs vivaces, mais aussi pour les arbustes et les arbres.
Et maintenant, tous à vos sécateurs !


Bien bouturer le laurier rose

Prélever une bouture :

Votre arbuste comporte une multitude de tige que l’on appelle des rameaux.
Toutes ne sont pas parfaitement adaptées au bouturage.

Les meilleures sont les tiges non fleuries, pas trop jeune mais dont le bois ne doit pas être dur non plus.

Elles doivent mesurer entre 15 et 20 cm

Supprimer les feuilles de base :

Toutes la partie qui sera immergée ou enterrée ne doit comporter aucune feuille.

Avec un sécateur ou un couteau bien aiguisé, vous allez supprimez l’ensemble des feuilles du bas pour ne garder que les feuilles du haut.

Il est toujours préférable de chauffer ou nettoyer vos outils à l’alcool pour les stériliser.

Sur la photo de droite on voit les 3 feuilles du haut qui ne devrait tarder à s’ouvrir.

Inciser la base de la tige :

En effectuant une légère incision, vous facilitez l’apparition de racines.

Sur quelques millimètres, vous allez entailler le bas de la tige.
Utilisez pour cela un cutter ou un couteau bien aiguisé et stérilisé de préférence pour ne pas contaminer la bouture.

Cette étape facilite et accélère la création de racines car la surface de contact avec les éléments minéraux et nutritifs devient plus grande.

Tremper la ou les boutures dans l’eau :

Durant plusieurs jours, vous allez laisser la ou les boutures dans un verre d’eau afin de lui laisser le temps de développer des racines.
Vous pourrez changer l’eau 1 à 2 fois par semaine afin de redonner de la matière organique à la plante.

Cette étape n’est pas indispensable car vous pouvez planter directement la bouture dans un pot rempli de terreau.

Mais en passant par cette phase en eau, vous augmentez vos chances de succès.

Planter la bouture dans du terreau :

Une fois que le rameau a fait une multitude de racines, il va falloir le mettre en pot.

Cette étape doit être minutieuse car le système racinaire est encore très fragile et il ne faut pas les casser.
Prenez donc beaucoup de soin à planter cette bouture dans du terreau, de préférence spécial bouturage.

Si vous choisissez de planter directement la bouture dans du terreau sans passer par l’étape en vase, trempez-la dans de l’hormone de bouturage.
Vous faciliterez ainsi la reprise.

Maintenez le terreau humide pendant plusieurs semaines :

C’est important de garder un bon niveau d’humidité pendant la phase de croissance.
Mais attention de ne pas inonder la bouture qui pourrait finir par pourrir.

L’arrosage doit donc être régulier mais limité.


Pour le bouturage de la lavande, vous pouvez procéder de la façon suivante :

  1. Dans votre pot, préparez votre mélange de terre et de sable pour obtenir un substrat léger et aéré. Il vous est également possible de vous tourner vers du terreau de semis. Le substrat a un rôle important dans la réussite de l’enracinement. Veillez à l’humidifier copieusement.
  2. Sur la « plante-mère », prélevez des extrémités de jeunes rameaux. Ils sont reconnaissables par leur couleur verte. Afin qu’ils soient de meilleure qualité, privilégiez des rameaux qui n’ont encore jamais fleuri. Une fois le rameau sélectionné, vous devez le couper à l’aide du sécateur ou du couteau juste au-dessus d’un noeud de sorte à obtenir une tige d’environ 12 cm.
  3. Supprimez ainsi toutes les feuilles qui se trouvent sur la moitié inférieure de la tige. Au cours de cette opération, attention à ne pas endommager l’écorce. Vous pouvez couper les feuilles simplement en les pinçant entre vos ongles.
  4. Coupez ensuite les feuilles qui restent pour n’en laisser que la moitié. Vous limiterez ainsi l’évapotranspiration.
  5. À l’aide du crayon ou du bâton, préparer les trous dans votre substrat, puis insérez vos boutures dans ceux-ci. Tassez ensuite le terreau autour des tiges. Vous pouvez choisir de les placer au bord du pot pour offrir à la bouture un espace mieux drainé.
  6. Procédez à un arrosage copieux, mais en douceur, pour ne pas déplacer vos boutures.
  7. Enfin, si vous le souhaitez, placez une cloche par dessus pour réaliser un bouturage à l'étouffée. Ce peut être un vase retourné, une bouteille découpée, un sac plastique, etc.. Vous créez ainsi un environnement chaud et humide qui sera favorable à un développement rapide. Pensez, dans ce cas, à aérer régulièrement pour renouveler l’air et éviter la prolifération de maladies cryptogamiques. Néanmoins, cette solution fait l’objet de controverses, car la lavande n’apprécie pas l’humidité.
  8. De même, certains ont recours à de l’hormone de bouturage, alors que d’autres déconseillent son utilisation qui serait propice à faire pourrir la bouture.
  9. Il est également possible d’enterrer le pot pour conserver le terreau humide plus longtemps aux beaux jours et le protéger du froid en hiver.
  10. Veillez à procéder à un arrosage régulier de vos boutures pour conserver le substrat humide. Pour éviter de le saturer, laissez sécher le terreau entre deux arrosages.
  11. Si vous avez bien suivi toutes les recommandations, vous devriez rapidement constater des signes de croissance de votre bouture. De nouvelles pousses vont apparaître. Retirez alors la cloche, si vous avez choisi d’en utiliser une.

On ne bouture pas la lavande dans l’eau, car c’est une plante sensible à l’humidité.


Block Reason: Access from your area has been temporarily limited for security reasons
Time: Tue, 6 Apr 2021 17:20:59 GMT

About Wordfence

Wordfence is a security plugin installed on over 3 million WordPress sites. The owner of this site is using Wordfence to manage access to their site.

You can also read the documentation to learn about Wordfence's blocking tools, or visit wordfence.com to learn more about Wordfence.

Generated by Wordfence at Tue, 6 Apr 2021 17:20:59 GMT.
Your computer's time: .


Quand faire des boutures de laurier-rose ?

Les boutures de laurier-rose se font assez facilement, sans grandes exigences, avec un taux de réussite plutôt satisfaisant et encourageant !

La période pour faire des boutures de laurier-rose va d'avril à octobre selon les écoles et les techniques :

  • mars et avril : vous pouvez profiter de la taille du laurier-rose pour récupérer des tiges à bouturer,
  • mai et juin : les jeunes tiges herbacées ne demanderont qu'à être bouturées,
  • août : la période de croissance printanière étant terminée, une tige semi-ligneuse ou semi- aoûtée est idéale pour faire une bouture,
  • septembre et octobre : avec des floraisons qui durent, la taille qui vise à supprimer les fleurs fanées peut permettre de faire des boutures de tiges ou de tête.

Privilégiez une période de lune descendante sur le calendrier lunaire, puisque la montée de sève dans les plantes est réduite tandis que la formation des racines est stimulée. Accroissez encore les effets favorables de la lune en intervenant un jour fleur pour que votre futur arbuste soit florifère.

Avant de prélever les rameaux de laurier-rose destinés à faire les boutures, prenez soin de désinfecter votre sécateur avec de l’alcool à 90° pour éviter toute propagation d’éventuelles maladies.


Laissez toujours les boutures cicatriser leurs plaies de coupe. Patientez quelques jours avant de les mettre à enraciner. Il faut que la blessure soit recouverte d'une couche calleuse protectrice, évitant l'apparition de la pourriture.

A noter que pour que la plaie sèche, la bouture ne doit pas horizontalement car elle risque de former des racines latérales indésirables. Placez-le verticalement.

Quelques spécialistes en cactées affirment qu'un certain degré de flétrissure favorise l'enracinement de certaines espèces. D'autres conseillent l'utilisation d'hormones d'enracinement. Quant à nous, nous vous signalons que nous avons réussi toutes nos boutures de plantes succulentes avec ou sans hormones. L’essentiel étant de bien doser l'humidité du compost.


Video: Réussissez toutes vos boutures