Andromède, planter, entretenir, multiplier

Andromède, planter, entretenir, multiplier

Andromède ou pieris, feuillage coloré, belle floraison en grappe

Dans la famille des Andromèdes, il existe 7 espèces, et des variétés d’arbustes au feuillage rouge vif puis virant au vert. D’autres produisent un feuillage panaché. La floraison est précoce et assez longue. Elle apparait dès le mois de février. Les fleurs sont regroupées en grappes de clochettes retombantes, de couleurs simples et unies, ou multicolore. L’Andromède est très rustique et résiste à des températures très négatives, jusque -20°C environ. Aujourd’hui, la plante fait partie du genre « pieris », mais dans la classification Linné, les plantes étaient classifiées « Andromeda » d’où sont nom commun Andromède. L’arbuste peut théoriquement atteindre 4 mètres de tour. Si c’est vrai quand il est dans son environnement originel, les variétés cultivées sont plus mesurées, ramassées, petites. L’Andromède développe rarement une ramure supérieure 2 mètres de circonférence.
Les feuilles sont étroites, ovales et pointues. Elles sont rouge-vif tant qu’elles sont en période de croissance pour devenir verte par la suite, parfois panachées. Apparaissent ensuite les fleurs, magnifiques, en grappes, d’abord en boutons décoratifs de couleurs ou bien blanc pendant l’hiver, puis, avec la venue du printemps, elles s’ouvrent, en forme de clochettes ou tubulaires. Le spectacle est d’autant plus splendide qu’elles sont très nombreuses. La plupart des Andromèdes portent les grappes pendantes mais certaines variétés les « portent » dressées.

Nom botanique :

• Pieris SPP – Pieris Japonica (photo)

Info plante :

• Cycle : arbuste vivace
• Feuillage : caduc
• Rusticité : Plante très rustique (-18°C plus)
• Famille : Éricacées – Ericaceae
• Port : Arbuste
• Exposition : Soleil, mi-ombre et ombre
• Sol : Sol léger terre de bruyère
• Semis : Printemps
• Plantation : Printemps et automne
• Floraison : février à juin.
• Fructifiaction :
• Enracinement : Racines
• Zone de culture : Zone 7 à 10 carte de rusticité (France – Québec)
• Origine : Asie et Amérique du nord
• Plante mellifère :
• Plante comestible : Non
• Plante toxique : Non

Particularités de l’andromède :

• Croissance rapide
• Très rustique
• Couleur des feuilles évolutive.

Quels avantages au jardin :

• Feuillage flamboyant.
• Superbe et longue floraison.

Quelle exposition ?

• L’Andromède est un arbuste qui peut être planté exposition soleil, en environnement semi-ombragé et même à l’ombre.

Quel sol ?

• Sol léger et drainé. L’arbuste apprécie tout particulièrement les sols de terre de bruyère.

Méthode de multiplication ?

Bouture, marcottage et semis. Le plus simple dans l’Andromède c’est le bouturage d’été.

Quand préparer le bouturage de l’andromède ?

• En août ou septembre sur des branches semi-aoutés, qui commencent à devenir ligneuses.

Comment réaliser le bouturage ?

• Choississez des rameaux semi-ligneux
• Prélèvez les extrémités des branches.
• Retirez les feuilles sur toute la longueur sauf à l’extrémité.
• Plantez les boutures au 3/4 dans un pot moyen rempli d’un mélange Terre de bruyère/terreau 70/30.
• Arrosez bien.
• Placez un sachet plastique transparent et fixez-le au pot avec un élastique, pour réaliser une bouture à l’étouffée.
• Ensuite placez le ou les pots à l’ombre.
• Les racines apparaitront 4 à 5 semaines après.
• Arrosez régulièrement.
• Attendez le printemps pour replanter.

Quand réaliser le marcottage de l’andromède ?

• Printemps ou été. Le marcottage reste intact jusqu’au printemps suivant.

Comment marcotter ?

• Voire ici le principe du marcottage sur la fiche marcotter la glycine.

• Dans un premier temps, on sélectionne un branche, qu’on pourra amener sans la briser au niveau du sol.
• Entaillez superficiellement la branche sur le dessous, en quelques endroits, là où seront sensées apparaitre les nouvelles racines.
• Enterrez la branche sous 10 -15 cm de terre, en ayant pris soin d’ajouter du compost avant de la placer et de la recouvrir de terre.
• Arrosez régulièrement.
• Pendant tout la durée de l’enracinement, la branche reste attachée à l’arbuste.
• Les racines apparaissent en quelques semaines.
• Laissez le marcottage tel quel jusq’au printemps suivant où vous verrez de nouvelles branches.
• Séparez de l’arbuste et replanter à l’endroit voulu.

Quand planter l’Andromède ?

• Au printemps ou en automne.

Comment planter ?

• Selon la taille du plant d’andromède,
• Préparez le sol sur une hauteur de bêche.
• La plante ne se plait réellement qu’en terre de bruyère faites un apport important si besoin.
• Préparez la ou les plantations, de 1 à 2 mètres d’espace entre les plants selaon les variétés cultivées.
• Rebouchez avec la terre.
• Tassez bien sans abimer des plants.
• Arrosez.

Culture en pot ?

• Les petites espèces peuvent sans porblème être installes en pot.

Entretien :

• Supprimez les fleurs lorsqu’elles sont fannées.

Floraison :

• 5 à 6 mois de floraison entre le mois de mai et le mois d’octobre.

Variétés :

• Pieris « floribunda » a des panicules dressées aux fleurs blanches
Pieris « ormosa » a des fleurs blanches
Pieris « japonica » à fleurs blanches en panicules retombantes, « japonica Flamingo » aux boutons rouges, « japonicaVariegata » au feuillage panaché vert et blanc
Pieris « nana » est un arbuste nain idéal pour la culture en pot. Il a une circonférence d’environ 70 cm.
Pieris « Forest Flame » au feuillage fin, rouge au début puis vert.

Que planter avec l’Andromède ?

• Plantez avec des rhododendrons, des hortensias, et des camélias

Utilisation :

Au jardin : en isolé, en massif pour les petite espèce…
• Sans jardin :
les variétés naines apprécient les grands pot dans un mélnage terre de bruyère et terreau de feuilles.

Fiche rapide :

Photo de First Light – creative commons sur wikipedia.org.

Résumé

Nom de l'article

L'Andromède au jardin d'ornement

Description

L'andromède est un arbuste vivace très rustique. D'abord rouge vif, tout le durée de la croissance, puis verte et parfois panaché, les feuilles rythment la vie de l'arbre comme sa floraison, qui elle, commence par les boutons très décoratifs, qui font placent à des fleurs en clochettes ou tubulaires blanches ou de couleur, souvent roses. facile à cultiver, l'arbuste implique un sol de terre de bruyère.

Auteur

Nom de l'éditeur

jaime-jardiner.com

Logo de l'éditeur


Le châtaignier se développe dans les sols acides, légers et profonds. Il ne tolère pas le calcaire actif et les taux d’argile élevés. Le climat méditerranéen lui convient parfaitement, bien qu’on le trouve aussi dans d’autres régions françaises. Le châtaignier résiste aux froids hivernaux, jusqu’à – 20 °C, mais il redoute les gels printaniers. Il faut protéger au printemps le tronc des jeunes plants contre le gel les premières années jusqu’à l’âge de 10 ans.

Dans l’AOP "Châtaignes d’Ardèche", 65 variétés ont été sélectionnées historiquement par les producteurs : la plus récente a 150 ans. Chaque vallée cultive ses propres variétés en fonction du climat, qui change selon les altitudes. Il faut choisir une variété adaptée à sa région.

Castanea sativa 'Comballe' est la principale variété de la Ferme aux châtaignier. Présente depuis plusieurs siècles, elle a été sélectionnée pour sa texture très fine, son goût sucré et sa productivité. Elle est recommandée dans les zones sèches.


La plantation s'effectue en automne ou au printemps, en dehors des périodes de gel.
Le sol de votre jardin doit être acide, fertile, frais et bien drainé.
L'exposition doit être mi- ombragée. L'Andromède du Japon peut aussi être planté à l'ombre mais sa floraison sera moins généreuse.
Il y a peu d'entretien à prévoir. L'Andromède du Japon est très rustique et tolère des températures hivernales jusqu'à -30°C.
Faites un apport d'engrais tous les ans et supprimez les branches mortes. Aucune taille n'est nécessaire.

La floraison apparaît au printemps. Elle se compose de petites fleurs blanches nectarifères réunies en longs panicules terminaux.

© stan shebs

© stan shebs

Autres espèces de Pieris présentes sur le site:


Egalement appelé « Forest Flame » ou « feu de forêt », cet arbuste aux couleurs rouge vif et vertes apportera à vos haies ou à vos massifs une note de couleur particulièrement intéressante.

Ses fleurs sous forme de grappes vont du blanc au rouge en passant par le rose.

Elles donneront une note très décorative à votre jardin dès le tout début du printemps.

Pour une floraison à fleurs rouge pourpre, choisissez la variété Valley Valentine, un superbe andromède vif et coloré.

Ce très beau feuillage vert persistant teinté de rose, de blanc, puis rouge brillant au printemps est un arbuste idéal pour orner votre jardin mais aussi vos bacs et pots pour votre terrasse.


L’andromède du Japon est un arbuste qui convient particulièrement bien à la culture en pot.

Grâce à son faible développement, environ 1,5 m, et son feuillage persistant, il est idéal pour orner balcon et terrasse et offrir un intérêt, en hiver, au printemps, en été et à l’automne.

  • S’assurer que le pot est bien percé au fond pour éviter l’eau stagnante.
  • Mettre un lit de drainage avec des billes d’argiles ou des cailloux pour faciliter l’écoulement de l’eau au fond du pot.
  • Remplir le pot de terre de bruyère exclusivement et planter votre Andromède du Japon.
  • Pailler avec des écorces de pin, ça garde l’humidité l’été et ça protège du froid en hiver
  • Arroser régulièrement du printemps à l’automne, dès que la terre est sèche en surface


Multiplier les plants de fraisier

Renouvelez facilement vos fraisiers en suivant nos conseils en vidéo. Il vous suffit de créer de nouveaux plants de fraisiers à partir de stolons : c'est économique et rapide. Agrandissez votre fraiseraie grâce aux stolons, qui donnent de nouveaux pieds !

Le fraisier produit des stolons : tiges qui partent du pied mère et qui créent un nouveau lorsqu'ils s'ancrent dans le sol. Si vous voulez de belles fraises, éliminez les stolons. Mais si vous voulez de nouveaux pieds, éliminez les fraises pour avoir de plus beaux stolons. Préparez-le avant de l'arracher au pied-mère et de le repiquer en pleine terre.

Opérez au cours de l'été, tirez sur une ligne de stolons, et repérez le plus développé, avec des racines et de belles feuilles. Gardez-le accrocher au pied-mère et plantez-le dans un pot rempli de terre, que vous poserez sur le sol, à la place initiale du stolon. Pour le maintenir dans le pot, bloquez-le avec un cavalier en fer. Arrosez le pot.
Le jeune plant reste attaché au pied mère pendant deux semaines, éliminez toutefois les stolons secondaires pour ne pas l'épuiser et l'étoffer.

Au bout des deux semaines, coupez la tige qui le rattache encore au pied mère, et repiquez-le à sa place définitive dans le jardin. Comptez 20 plants à préparer pour les besoins d'une famille. Et l'année prochaine, sur ces pieds éliminez les stolons pour privilégier les fraises.

Bon à savoir : Même en repiquant les stolons, vous devrez renouveler vos pieds mères de fraisiers tous les 2-3 ans. Les fraisiers se fragilisent et deviennent très sensibles aux maladies à virus, de plus la variété perd ses caractéristiques à chaque multiplication par stolons. Changez aussi l'emplacement du parc à fraises.


Video: Le myrtillier: culture, plantation, taille, multiplication, entretien et récolte