Arbustes panachés pour votre paysage

Arbustes panachés pour votre paysage

Par: Nikki Tilley, auteur de The Bulb-o-licious Garden

Les arbustes et les plantes vivaces ressemblant à des arbustes constituent la majorité des plantes du paysage, en particulier l'arbuste panaché d'aménagement paysager. Bien que souvent le résultat d'une mutation ou d'un virus dans la nature, de nombreux arbustes panachés sont maintenant élevés pour leur feuillage exceptionnel. Ces plantes sont parfaites pour ajouter de l'intérêt et de la couleur aux coins sombres du paysage.

Arbustes panachés à feuilles caduques

Les arbustes panachés à feuilles caduques sont parmi les plus polyvalents et peuvent égayer facilement les zones ombragées. Essayez certaines des solutions suivantes:

  • Hortensia - Les arbustes hortensias panachés, comme H. macrophylla «Variegata», fournissent non seulement une couleur de fleur époustouflante, mais ont un feuillage argenté et blanc attrayant pour un intérêt supplémentaire.
  • Viorne - Essayez la variété d'arbustes panachés (V. Lantana «Variegata») avec des feuilles jaunes et vertes pâles et crémeuses.
  • Cape Jasmine GardeniaGardénia jasminoides «Radicans Variegata» (peut également être appelé G. augusta et G. grandiflora) est un gardénia panaché avec moins de fleurs que votre gardénia moyen. Cependant, le beau feuillage teinté de gris, qui est bordé et moucheté de blanc, en vaut la peine d'être cultivé.
  • Weigela - Weigela panaché (W. florida «Variegata») accueille le paysage avec des fleurs blanches à rose pâle du printemps à l'automne. Pourtant, son feuillage vert distinctif bordé de blanc crémeux est l'attraction principale de l'arbuste.

Arbustes paysagers panachés à feuilles persistantes

Les arbustes à feuilles persistantes panachées offrent une couleur et un intérêt toute l'année. Certaines des variétés les plus populaires comprennent:

  • Euonymus - Grimpereau euonymus (E. fortunei «Gracillimus») est un arbuste rampant à feuilles persistantes aux feuilles colorées blanches, vertes et violettes. Le grimpereau violet (E. fortunei «Coloratus») a un feuillage vert bordé de jaune, qui vire au rose en hiver. Roi d'argent euonymus (E. japonicus «Silver King») est un arbuste dressé avec de belles feuilles vertes coriaces foncées et des bords blanc argenté. Parfois, des baies roses suivent ses fleurs blanc verdâtre.
  • L'échelle de Jacob - Échelle de Jacob panachée (Polemonium caeruleum Les arbustes «Snow and Sapphire») ont un feuillage vert avec des bords blancs brillants et des fleurs bleu saphir.
  • Houx - Houx anglais panaché (Ilex aquifolium «Argenteo Marginata») est un arbuste à feuilles persistantes avec des feuilles vert foncé brillantes et des bords blancs argentés. Les baies aident à faire décoller cet arbuste, surtout en hiver, même si vous devez avoir à la fois un mâle et une femelle pour les produire.
  • Arborvitae - L'arborvitae de Sherwood Frost (Thuja occidentalis «Sherwood Frost») est un bel arbuste à croissance lente avec une couche de blanc sur ses extrémités qui devient plus répandue à la fin de l’été et à l’automne.

Variétés panachées d'arbustes vivaces

Les plantes vivaces offrent une large gamme d'options panachées. Certaines des variétés d'arbustes les plus courantes comprennent:

  • Sauge d'automne - La sauge d'automne panachée (Salvia greggii 'Desert Blaze') est une plante buissonnante ronde avec des fleurs rouge vif nichées parmi son beau feuillage aux bords crème.
  • Giroflée vivace - La giroflée vivace arbustive (Erysimum «Bowles Variegated») a un joli feuillage gris-vert et crème. En prime, cette plante produit de superbes fleurs violettes du printemps à l'automne.
  • Yucca - Les variétés de yucca panachées comprennent Y. filamentosa 'Garde de couleur‘, qui a un feuillage or brillant bordé de vert. Une fois le temps refroidi, le feuillage devient teinté de rose. Aiguille d'Adam panachée (Y. filamentosa «Bright Edge») est un yucca frappant avec des feuilles bordées de blanc crème à jaune.

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le

En savoir plus sur le soin général des arbustes


2.) Utilisez le feuillage rouge

Tant de gens se font prendre à utiliser des plantes à fleurs pour ajouter de la couleur à leur paysage. Oui, les fleurs sont superbes, mais vous ne pouvez pas négliger l’importance des différentes couleurs de feuillage. Certaines des meilleures conceptions de paysage ont très peu de fleurs et utilisent à la place très intelligemment des feuillages de couleurs différentes.

Les plantes à feuillage rouge, en particulier dans le jardin d'ombre, peuvent créer beaucoup d'intérêt. N'en faites pas trop. L'astuce ici est d'avoir des éclaboussures de couleurs et de ne pas les submerger dans tout le jardin.

Certaines plantes à feuillage rouge populaires pour le jardin d'ombre sont Érables japonais, Ninebark et "Palace Purple" Coral Bells.


Les 25 meilleures plantes panachées!

Inscrivez-vous à notre bulletin hebdomadaire gratuit de la National Gardening Association:

· Accédez à des articles gratuits, des conseils, des idées, des photos et tout ce qui concerne le jardinage

. Chaque semaine, découvrez les 10 meilleures photos de jardinage pour inspirer vos projets de jardinage

@jmorth dit: "Introduit en Angleterre par les envahisseurs romains comme ingrédient de salade comestible et herbe en pot. Les jeunes feuilles sont translucides et d'un vert brillant. Tendres et aromatiques, elles sont d'excellents ajouts aux salades, tout comme les jeunes tiges. Quand elles sont plus âgées, les tiges sont cuites avec du fromage
Utilisé comme traitement de la goutte au Moyen Âge et à la Renaissance. La goutte de Saint Gérard (1726-1755) aurait été guérie par la plante et serait à l'origine de l'un de ses noms communs (Herb Gerard).
Naturalisé dans de nombreuses régions d'Amérique du Nord, y compris la majeure partie du Canada et l'est des États-Unis
Peut être invasif.
Les miens sont généralement cultivés à l'ombre sèche. Parfois, la chaleur estivale faisait des ravages, laissant les feuilles dans une situation désespérée, mais la tonte a semblé une fois la revitaliser. "

@virginiarose dit: "La bordure sera chartreuse, dorée ou blanche en fonction de la quantité de soleil."

@virginiarose a ajouté: "Les cultivars de H. longipes, H. kikutii et H. montana et toutes leurs variantes et hybrides seraient de bons choix pour survivre dans des conditions extrêmement sèches et chaudes."

@virginiarose dit: "C'est le seul Hosta qui s'est assis en plein soleil tout l'été et qui n'a pas fait frire ni même reçu la moitié de l'eau que les autres ont reçue. Hosta très dur."

@virginiarose a ajouté: "Découvert à la pépinière Mobjack de Virginie et mis aux enchères pour la première fois pour 700 $ lors de la convention 92 hosta."

@gardenersdetective déclare: "La fleur orange vif ajoute un facteur sensationnel à tout endroit ensoleillé. Cela vaut la peine d'hiverner dans les climats nordiques. Voici comment:
Lorsque ces plantes meurent, ces structures souterraines peuvent être creusées et stockées dans un endroit frais et sombre pendant l'hiver. Le meilleur moment pour creuser les bulbes et les tubercules est après qu'un léger gel ait tué les sommets. Coupez les tiges jusqu'à 4-6 pouces et déterrez la plante. Laisser les tubercules sécher légèrement pendant environ un jour avant de les conserver. Placez les tubercules dans une caisse ou une boîte avec des trous de ventilation et enterrez les tubercules dans de la mousse de tourbe ou des copeaux de bois. Vous pouvez apporter un sac poubelle à votre quincaillerie locale où ils coupent le bois et leur demander de vider leur bac de sciure de bois.
Placez la boîte dans un endroit frais (45 à 50 degrés) et sombre. Inspectez les tubercules régulièrement tout au long de l'hiver pour vérifier la pourriture ou le retrait excessif. Si les tubercules se dessèchent, ajoutez juste une petite quantité d'humidité à la tourbe. Environ 4 à 6 semaines avant le dernier gel du printemps, mettez en pot les tubercules dormants et placez-les dans un endroit chaud et ensoleillé. Cela vous donnera une longueur d'avance pour avoir des greffes tropicales pour votre jardin. "

@eclayne dit: "Snow Angel est mon Heuchera préféré. Ses abondantes fleurs rose corail contrastent parfaitement avec le feuillage et, compte tenu de sa taille décente, font tout un spectacle pendant environ 4 semaines. C'est aussi l'une des Heuchères les plus vigoureuses que j'ai, augmentant bien et tolérant le plein soleil, au moins le plein soleil du sud de la Nouvelle-Angleterre. "

@Skiekitty dit: "Les deux images ici proviennent en fait de 2 ancêtres différents. Le violet / blanc est l'ancolie" Colorado Blue ". Le bleu / jaune est une ancolie différente. La mienne ne mesurait que 16" de haut et 12 "environ. année. Plantes Xeric. Elles sont plus ensoleillées que mes autres ancolies. "

@jmorth a ajouté: "État fleur du Colorado. Si vous êtes trouvé en train de cueillir ou de nuire à la fleur là-bas, vous pourriez être condamné à une forte amende.
La fleur est pollinisée par les colibris, les papillons de nuit et les papillons. Les pollinisateurs ont besoin d'une longue langue pour atteindre le nectar. "

@virginiarose dit: "Aussi connu sous le nom de H. montana 'Choko Nishiki'. Hosta 'On Stage' est un sport de H. montana. Feuilles brillantes, jaune d'or, épaisses avec des marges vertes irrégulières. A croissance rapide. Résistant au soleil et aux limaces . "

@ViolaAnn a ajouté: "Belle couleur au printemps et au début de l'été. Elle s'assombrira plus tard dans la saison - généralement en juillet dans ma zone."

@clintbrown dit: "Joli feuillage et fleurs aussi!"

@Sharon dit: "Cette petite plante est un couvre-sol heureux pour les zones ombragées. Elle a une petite fleur blanche, un peu comme un fraisier au milieu du printemps. Elle est considérée comme envahissante dans certains climats, mais il a fallu 4 ans pour qu'elle remplissez ici une zone semi-ombragée de 2 pi x 4 pi dans la zone 6/7. "

@gardengus dit: "Bien que cette plante ressemble à des boutures de coleus, elle ne s'enracine pas aussi bien dans l'eau"

@jmorth a ajouté: "Présenté au public en 2002."

@Sharon dit: "C'est une plante magnifique pour l'ombre, mais elle est terriblement et très rapidement envahissante. Ses longues vignes doivent être taillées, mais elle pousse bien dans les zones ombragées où rien d'autre ne poussera. les premières fleurs printanières. "

@SongofJoy a ajouté: "C'est une excellente plante en pot ici. Assurez-vous simplement de la garder parée dans le pot. Elle s'enracinera partout où elle touchera le sol."

@plantladylin dit: "Originaire du Brésil, Cryptanthus bivittatus est une broméliacée à croissance lente et étalée qui a des feuilles rigides et panachées poussant en forme de rosette. Les plantes matures portent de petites fleurs blanches discrètes à trois pétales au centre de la rosette, généralement au début Cryptanthus tire ses noms communs de Earth Star et Starfish Plant de la forme / forme de la plante - les feuilles minces et allongées avec des pointes pointues formant une rosette qui ressemble à une étoile. La propagation se fait par des décalages ou de petits "chiots" qui se forment à à la base de la plante mère et également à l'aisselle des feuilles. Cryptanthus bivittatus préfère un terreau bien drainé et une lumière vive. La couleur des feuilles changera en fonction de l'intensité lumineuse. Tenir à l'abri de la lumière directe du soleil, qui brûlera et décolore le feuillage . "

@Milyn dit: «J'ai déjà planté de la Salvia 'Dancing Flames' (dans un récipient), mais cette année, ça avait l'air encore mieux!

Je l'ai toujours fait planter avec d'autres plantes et cette année n'a pas fait exception. J'avais planté deux Pentas et Salvia différents «Black and Blue». En regardant l'une des photos que j'avais postées, je me souviens maintenant que j'avais ajouté du compost en plus du terreau. C'est peut-être la clé pour qu'il soit meilleur cette année. Bien sûr, je l'avais fertilisé et continué d'arroser.

L'année prochaine, j'ai décidé de le planter seul dans un récipient, car il a l'air si beau. Il poussera et fleurira mieux sans que d'autres plantes ne lui concurrencent. "

@plantladylin dit: "Le cyclamen de fleuriste est une plante vivace tubéreuse atteignant environ 8" de hauteur avec des feuilles en forme de cœur, montrant parfois des veines argentées. Les jolies petites fleurs sont produites sur de longues tiges maintenues debout au-dessus du feuillage et peuvent être dans des tons de rose, rouge et blanc. J'achète ces plantes pour en profiter pendant la période des fêtes et au début du printemps. "

@imabirdnut dit: "Couvre-sol magnifique et coloré pour les zones ombragées"

@plantladylin dit: «Tradescantia zebrina est originaire de la région du golfe du Mexique, mais s'est naturalisée dans les forêts de feuillus humides et perturbées du sud et du centre de la Floride. Elle a un port rampant et forme des tapis denses avec des branches qui grimpent les unes sur les autres. Les feuilles sont violet foncé sur le revers tandis que le dessus a un motif zébré rayé d'argent et de bordeaux. La couleur est intense lors de la nouvelle croissance et s'estompe un peu avec l'âge. Lorsqu'elle est cultivée comme plante d'intérieur, Tradescantia zebrina finit généralement par devenir longue et peu attrayante, mais de nouvelles plantes peuvent être fabriquées en enracinant des boutures dans de l'eau ou dans un terreau organique.

Cette plante préfère un sol riche et organique uniformément humide et un endroit ombragé et lumineux. Contrairement à d'autres Tradescantias, T. zebrina a une sève claire et aqueuse qui peut provoquer une irritation cutanée chez certains individus, il faut donc faire attention lors de la taille ou d'entrer en contact avec des tiges cassées. "

@plantladylin dit: "Philodendron hederaceum est une vigne que l'on trouve dans les forêts tropicales du Mexique, d'Amérique centrale, d'Amérique du Sud et de certaines régions des Caraïbes. La plupart d'entre nous connaissent la forme juvénile de cette vigne aux feuilles en forme de cœur. A plante d'intérieur préférée pour beaucoup d'entre nous, elle est couramment vendue dans nos jardineries locales. Certaines variétés de Philodendron hederaceum ont des feuilles avec un revers rouge-violet, certaines ont des feuilles douces et veloutées, et certaines, comme la variété Brasil, ont une panaché crème à jaune dans les feuilles. Au fur et à mesure que les plantes mûrissent, celles avec des feuilles veloutées perdront cette sensation et cette apparence de velours doux, et celles avec la couleur panachée perdront toute panachure et les feuilles deviendront vertes. Dans leur habitat naturel, ces les plantes grimpent haut dans la canopée des arbres et les feuilles peuvent atteindre jusqu'à 19 pouces de longueur. Toutes les variétés de Philodendron hederaceum feront l'affaire dans des situations de faible luminosité, mais elles préfèrent vraiment une lumière vive et une humidité élevée. bien. Ils préfèrent quelque chose sur lequel grimper, et plus la lumière est lumineuse et plus ils grimpent haut, plus les feuilles grandiront. Philodendron hederaceum est hémiépiphyte, ce qui signifie qu'il poussera sur les arbres ou dans le sol. Les graines sont dispersées par les oiseaux et se fixent aux branches des arbres et tombent au sol en dessous.
Préfère une lumière vive, une humidité élevée et un terreau bien drainé.

Synonyme - Philodendron micans
Synonyme - Philodendron scandens "

@eclayne dit: "De superbes couleurs et forme et il aime le plein soleil ici. Cette année, 2012, ils ont atteint 5 pieds et plus et ont produit des tas de chiots près de la couronne. Le tubercule parent a pourri après avoir été mis en pot pour l'hivernage 2011-12. Trois les petits ont survécu et ont été mis en pot, puis deux ont été plantés en terre à la mi-mai. Tous deux ont produit des tubercules assez gros pour hiverner.

Selon la déclaration de brevet sur les plantes d'Agristarts ". Une mutation de branche naturelle de Colocasia esculenta" Midnight "." Elephant Ear (Colocasia esculenta 'Minuit')"

@okus dit: "Parce qu'elles sont tellement plus courtes que les tulipes ordinaires, elles sont parfaites pour donner un spectacle printanier dans les zones venteuses."

@clintbrown dit: "Cette plante est parfaite pour les intérêts toute l'année. Elle a toujours l'air bien. Elle est également parfaite pour les contenants."

@dorab dit: "Je n'ai pas pu trouver une seule tulipe tardive nommée antoinette en recherchant sur Google. Cependant, la description semble convenir autrement."

@pardalinum a ajouté: "Antoinette s'ouvre en jaune et devient infusée de rose à mesure que la floraison vieillit. Une tulipe à fleurs multiples, elle a une longue période de floraison. Les feuilles sont bordées de crème. Fortement recommandé!"

@ sandnsea2 dit: «C'est une plante formidable à bien des égards, mais il faut lui donner beaucoup de place. L'intérêt d'automne qu'elle procure est important et les têtes plumeuses sont gracieuses et gonflées. En été, les feuilles rayées sont jolies et intéressantes. C'est une plante parfaite "arrière de la frontière". Il faut quelques années pour mûrir dans la touffe que vous voyez sur la photo, qui a 4 ans dans mon jardin. C'est une plante dont je ne voudrais pas me passer.
Je suis dans la zone 7A. "

@Strever dit: "Spotty Dotty est un hybride breveté très vigoureux créé par Janet Egger aux pépinières Terra Nova à Portland en Oregon, issu d'un croisement entre l'hybride Podophyllum '374' (une plante brevetée non brevetée) en tant que parent de la graine et un Podophyllum très coloré delavayi '64' (plante exclusive non brevetée) comme parent pollen. Le parent de la graine, Podophyllum hybrid '374', est une sélection exceptionnelle d'un essaim hybride d'une pépinière japonaise, qui proviendrait de P. difforme, P . delavayi et P. versipelle.
voir le brevet ici http: //www.freepatentsonline.c.

cette plante a été un très bon producteur ici sous les séquoias pour moi "

@Calif_Sue dit: "Enregistré auprès de l'American Hemerocallis Society sous le nom de« Malja », mais il porte le nom de marque« Golden Zebra® »qui est utilisé dans le commerce des paysages et des pépinières."


Arbres et arbustes à feuillage panaché

Actinidia kolomikta, un standard de référence parmi les plantes panachées. Photographies sur ces pages par W.G. Waters.

Le départ de l’auteur pour une longue tournée horticole en Europe a laissé le manuscrit sans référence au troène panaché et au myrte. Ces omissions ne nuisent en rien à la valeur de son étude des plantes panachées de la plus grande valeur dans les paysages occidentaux.

Quand je pense aux nombreux types de feuillage panaché et aux nombreux effets qu'ils peuvent avoir sur ceux qui les apprécient, je suis désolé pour mes amis jardiniers qui ont résolument exclu toute cette gamme de plantes de leurs jardins. Considérez, par exemple, ces beautés quelque peu anémiques avec des feuilles en partie vertes et en partie crème ou blanches, souvent avec une teinte rose. Ils comprennent des plantes telles que Actinidia kolomikta et Acanthopanax sieboldianus «Variegatus» et Cornus alba «Elegantissima» - ce sont sûrement des sujets de jardin merveilleux et d'une délicatesse attrayante. Persister à les considérer comme malades équivaut en quelque sorte à rejeter les formes les plus sensibles de la communication humaine comme névrotiques dans les deux cas, il y a un départ gracieux par rapport à une norme plus robuste. Certaines plantes panachées prisées sont cultivées presque uniquement pour la conception complexe et la couleur de leurs feuilles, qui peuvent être intrigantes presque à la manière des fleurs. Le jasmin étoilé panaché, par exemple, je trouve le plus beau quand il ne fleurit pas, même s'il fleurit aussi abondamment que le jasmin vert uni. Une autre classe d'arbustes à feuilles panachées est principalement cultivée pour son effet jardin de la même manière que les plantes à feuillage globalement coloré. Dans d'autres cas encore - et peut-être ce sont les meilleurs de tous - les feuilles multicolores se complètent et fournissent un bel écrin pour les fleurs ou les fruits, peut-être l'exemple le plus exquis est le panaché Ampelopsis brevipedunculata, qui a des masses de feuilles blanches, roses et vertes parmi lesquelles, à l'automne, les baies turquoises et roses apparaissent comme des bijoux.

Je me rends compte que tout cela est un peu élaboré pour certains goûts, mais je pense que nous avons sûrement perdu depuis longtemps ces lecteurs qui préfèrent une verdure tranquille et des formats simples pour leurs jardins. Pour ma part, je pense que les grands collectionneurs de plantes sont condamnés aux effets baroques. Leurs jardins sont peut-être moins à assimiler à des peintures, comme le dirait Gertrude Jekyll, qu'à des romans qui se défilent au fil de notre voyage, avec des intrigues et des sous-intrigues, des confrontations dramatiques et beaucoup de personnages inattendus et passionnants - bien mélangés nous l'espérons, mais au moins avec des ingrédients distinctifs, mélangés ou non. Ce sont les endroits où le feuillage coloré et panaché est le plus susceptible d'être utilisé et apprécié d'une manière qui peut éblouir.

Si nous prévoyons de les utiliser, il y a certaines choses que nous devons garder à l'esprit concernant les plantes panachées en général. La première est que, comme ils manquent au moins dans une certaine mesure de chlorophylle, ils poussent plus lentement que leurs équivalents entièrement verts et il faudrait leur laisser plus de temps pour remplir les espaces qui leur sont alloués dans le jardin. La croissance lente, bien sûr, n'est pas la même chose que le nain. Ainsi, on dit qu'une nouvelle gomme sucrée panachée est plus petite que la non-panachée, mais il y a une forte possibilité qu'elle atteigne avec le temps quelque chose qui s'approche de sa pleine hauteur pour l'espèce. Un autre fait à garder à l'esprit à propos des plantes panachées est que celles avec une tache centrale d'une couleur autre que verte sur leurs feuilles sont beaucoup plus susceptibles de revenir que celles avec des marges colorées. Je ne sais pas pourquoi il en est ainsi, mais c’est toujours vrai. Pour maintenir un arbre ou un arbuste panaché partout, il devient nécessaire de couper ces nouvelles pousses qui sont toutes ou presque toutes vertes, et cette pratique est susceptible de nous laisser avec une plante déformée. Enfin, certaines plantes panachées doivent être positionnées avec beaucoup de soin. La plupart de ceux avec des panachures jaunes ou dorées sont parfaitement résistants au soleil, même dans les climats très chauds, mais ceux avec des marques crème ou blanches sont généralement beaucoup plus tendres. Certains de ces derniers prendront le plein soleil sans brûler exactement, mais il y a néanmoins une tendance pour le blanc ou la crème à virer au jaunâtre. Ainsi, la position idéale pour une plante de Actinidia kolomikta est le côté nord d'un arbre, d'une haie ou d'un arbuste mixte, où la délicate blancheur de la plante sera protégée et où elle pourra être appréciée sur un fond plus sombre et ombragé.

Grands arbres feuillus

L'un des plus beaux de tous les grands arbres panachés est Acer platanoides «Drummondii» dont les grandes feuilles brillantes présentent une bordure blanche clairement définie. L'effet de cet arbre merveilleux est celui de la décoration générale, bien différent de celui de l'arbre fantôme, Acer negundo «Variegatum» dont les feuilles sont également vertes et blanches, mais irrégulièrement et avec plus de blanc, ce qui donne l’arbre pâle qui justifie son nom commun. Les deux sont excellents dans leurs différentes manières dans le nord-ouest de la Californie.Ils sont mieux cultivés là où ils ont un peu d'ombre l'après-midi pour éviter le jaunissement des parties blanches de leurs feuilles.

Liriodendron tulipifera «Aurea Marginata». Photographie de W.G. Waters.

Il existe plusieurs cultivars panachés du tulipier, Liriodendron tulipifera, peut-être le meilleur étant «Aureo-marginatum» avec des feuilles bordées d’or profond - un très bel arbre. Il y a aussi une forme «Aureopictum», qui a des feuilles avec une tache d’or centrale mais je ne l’ai pas vue. Les liriodendrons sont des arbres à feuilles caduques de grande taille, et, bien que je n'ai jamais vu une plante adulte de L. tulipifera «Aureo-marginatum», il n’est pas difficile d’imaginer le spectacle magnifique que ce serait.

Quelques cultivars panachés du platane de Londres, Platanus acerifolia, ont des panachures jaunes et d'autres blanc crème. Le plus efficace d’entre eux, je pense, est «Suttneri», dont certains grands spécimens peuvent être vus en Angleterre. Cet excellent arbre a une panachure qui comprend des feuilles tachées de blanc crème et d'autres qui sont presque entièrement de cette couleur.

J'ai vu deux formes panachées de la gomme douce, Liquidambar styraciflua, une avec des feuilles à motifs de jaune et une autre - la plus belle des deux - avec un large bord doré à ses feuilles. Ces deux variétés sont de nouveaux cultivars. Enfin, il existe deux formes de châtaignier espagnol (je n'ai vu ni l'un ni l'autre). Une, Castanea sativa «Albo-marginata», a des marges de feuilles blanches et l’autre, «Aureo-marginata», a des marges jaunes. On dit que ce dernier est un très bel arbre.

Un autre grand arbre à feuilles caduques que je ne connais que par réputation est Populus balsamifera «Aurora» dont le feuillage ressemblait à celui de Actinidia kolomikta, larges panachures blanches irrégulières, souvent rosées. Originaire du centre du Canada, cet arbre a été sujet aux attaques d'un chancre bactérien en Grande-Bretagne, qui peuvent ou non se produire dans notre climat. Comme les autres peupliers, l'arbre, je comprends, peut être étêté pour produire des masses de ce beau feuillage.

Grands arbres à feuilles persistantes

Il y a quelques années, un nouveau cultivar doré de Tristania conferta est apparu en Australie-Occidentale et a été observé dans les pépinières californiennes peu de temps après. Il a une grande tache dorée centrale dans ses feuilles qui en fait un objet très lumineux dans le paysage. Il a cependant une croissance très lente. Personne ne sait quelle sera sa taille finale, mais T. conferta est un géant de la forêt, souvent haut de deux cents pieds et s'étendant.

Le panaché Metrosideros excelsa a aussi des feuilles avec une tache dorée centrale irrégulière, et c'est aussi un cultivar d'un géant de la forêt tropicale, bien que, encore une fois, personne ne sache quelle sera sa taille avec le temps. À en juger par les jeunes plantes que j'ai vues, c'est un arbre panaché moins attrayant que le tristania, avec plus d'un effet tacheté et moins doré. L'apparence des fleurs métrosideros rouges brillantes contre ce feuillage est difficile à imaginer.

Arbres à feuilles caduques de taille moyenne

Le panaché Cornus controversa est un arbre d'une splendeur presque inégalée. Il a des feuilles lancéolées, considérablement plus étroites que les non panachées, bordées de blanc crème et souvent teintées de rose. Ce merveilleux d'un jaune clair et crémeux. «Karasugawa» est comme «Asahi zuru» sauf qu'il y a plus de rose dans les parties blanches des feuilles et que la nouvelle pousse peut être étonnamment rose et blanche partout avant que de nombreuses feuilles ne deviennent vertes. Je dois renvoyer le lecteur à l’excellente étude de M. Vertrees pour avoir une meilleure idée de l’aire de répartition de ces arbres et buissons remarquables.

Plusieurs autres érables orientaux moins connus que Acer palmatum ont des cultivars avec des feuilles éclaboussées de blanc ou de blanc et de rose. Parmi ceux-ci sont Acer buergeranum, A. crataegifolium et A. truncatum subsp. mono. L'un des plus beaux est A. crataegifolium «Veitchii» avec de nombreuses feuilles tachetées et d’autres entièrement blanches.

Petits arbres à feuilles persistantes

Il existe un certain nombre d'arbres à feuilles persistantes de taille petite à moyenne de l'hémisphère sud avec des feuilles agréablement panachées, dont certains viennent d'être introduits dans les jardins de la côte du Pacifique. La plus remarquable de ces plantes et l'une des plus belles de toutes les plantes panachées est Agonis flexuosa «Variegata». Ce grand arbuste frappant ou petit arbre à croissance lente avec ses élégantes masses de feuilles plutôt petites lancéolées semble de loin être partout crème et rose. Malheureusement, c'est un arbre extrême qui atteint environ trente-cinq pieds avec de larges branches horizontales étalées qui lui donnent un aspect élégant en couches, et les grappes plates de petites fleurs blanches à la fin du printemps sont magnifiques. L'arbre doit avoir de la place pour se répandre dans le jardin et, si possible, un fond sombre pour un effet dramatique.

Aucune plante dans l'histoire de l'horticulture n'a eu plus d'attention de la part des pépiniéristes et des jardiniers dans la sélection de semis panachés prometteurs que l'érable japonais, Acer palmatum. Il existe des formes de cet arbre célèbre avec des panachures rouge, rose, blanc, crème, jaune et vert clair. En effet, dans quelques cas, toutes ces couleurs apparaissent sur une seule plante. Dans sa monographie, Érables japonais, J.D. Vertrees répertorie une cinquantaine de cultivars qui sont principalement connus pour leur panachure, un chiffre qui n'en comprend pas beaucoup d'autres qui sont principalement remarquables pour d'autres caractéristiques mais qui ont également des feuilles panachées. Beaucoup des plus frappants, à mon avis, ont des panachures très irrégulières plus ou moins de la manière, encore une fois, de Actinidia kolomikta (une plante tellement panachée que je la trouve un étalon de référence précieux). Acer palmatum «Asahi zuru», par exemple, a des feuilles entièrement blanches et de nombreuses autres tachetées de blanc, généralement avec un peu de rose, le tout vu sur un fond de feuilles de coloration ordinaire. Une variante intéressante est «Kagero» qui présente ici et là une panachure jaune au lieu de blanc autour de l'arbre, des plaques entières de feuilles seront très difficiles à propager et restent rares même dans son Australie natale. Il existe deux cultivars panachés de Hoheria populnea, un petit arbre néo-zélandais qui fleurit abondamment à la fin de l'été. L’un, «Alba Variegata» a des feuilles irrégulièrement bordées de blanc. Il y a un excellent spécimen de vingt-cinq pieds de haut dans l’arboretum de Strybing à San Francisco. L’autre, «Aurea Variegata», a des feuilles irrégulièrement tachetées de jaune. Ces deux plantes peuvent facilement être conservées à la taille des arbustes.

Les pittosporums panachés sont nombreux. Les deux cultivars de Pittosporum tobira, «Variegata» et «Wheeler’s Dwarf» sont trop connus pour avoir besoin d’être décrits ici. Plus beau que ceux-ci, je pense, est la forme panachée de Pittosporum crassifolium, qui a des feuilles avec des bordures blanc crème qui sont feutrées de gris en dessous, comme dans les plantes non panachées. Similaire, sauf que les feuilles sont plus grandes et plus fortement couvertes d'indumentum blanchâtre, est P. ralphii «Variegatum», l’un des pittosporums les plus prisés de Nouvelle-Zélande. P. eugeniodes avec ses feuilles vert clair aux bords ondulés, est toujours un petit arbre à feuilles persistantes étroit et gai, et son cultivar panaché avec des marges de feuilles blanches est encore plus léger et plus agréable.

Pittosporum tenuifolium «Marjory Channon». Photographies de l'auteur.

Ces dernières années ont vu l'introduction d'un certain nombre de cultivars panachés de Pittosporum tenuifolium. La forme panachée ordinaire fait un petit arbre argenté frappant, mais P. tenuifolium «Silver Queen» a des marges de feuilles plus blanches et plus larges et est encore plus efficace. Un cultivar plus récent, «Rotundifolium Variegatum», a de très petites feuilles bordées de blanc crème qui mettent en valeur les rameaux noirs qui caractérisent ces pittosporums. Le cultivar «Garnettii» est similaire à «Silver Queen» mais a des bords de feuilles rose foncé pendant les mois d’hiver, moment auquel il donne un arbre extraordinairement beau. Nous avons récemment acquis une forme panachée d'or pâle de P. tenuifolium pour lequel nous n'avons pas encore de nom. Avant de quitter les pittosporums, notons que les Australiens sont friands d'une forme panachée de la boîte victorienne, P. undulatum.

Ilex aquifolium «Ferox Aurea».

Cultivars du houx commun, Ilex aquifolium, étaient autrefois parmi les petits arbres à feuilles persistantes panachées les plus fréquemment vus. Si leur vogue a décliné, c'est, je pense, en partie à cause de leur habitude plutôt raide, et donc certains diraient, formelle, et en partie à cause de leur association avec de vieux jardins mal plantés et souvent mal entretenus. C'est regrettable, car il y a tellement d'élégants cultivars panachés de ce grand arbre traditionnel et bien-aimé. En fait, Ilex aquifolium est pour les Anglais quoi Acer palmatum C'est pour les Japonais que des centaines de cultivars sont apparus au cours de plusieurs siècles de culture de cette plante dans les îles britanniques. En 1874, Thomas Moore a commencé une série d'articles dans le Chronique du jardinier intitulée Le houx commun et ses variétés, la série s'est déroulée en quatorze versements au cours des deux années suivantes. Bean note qu'au XVIIIe siècle, les cultivars de houx ont reçu des noms communs agréables comme Eales Holly ou Painted Lady Holly, dont la plupart ont été perdus à la fin du siècle dernier dans une tentative malheureuse mais à la mode de remplacer des noms latinisés et scientifiques. Il n'a pas été compris que lorsqu'ils sont reproduits par voie végétative, comme le sont la plupart des cultivars de plantes ligneuses, ils restent des individus malgré la duplication, et les individus, comme nous le savons, ne peuvent être désignés que par des noms propres. Ainsi, si un cultivar est appelé «Aurea Medio-picta» et qu’une seule plante peut être ainsi décrite, alors le seul dommage causé est à la langue. Mais s'il y a plusieurs cultivars avec des taches de feuilles dorées, les dégâts sont beaucoup plus graves. Les catalogues sont alors souvent réduits à décrire différentes sélections de «Aurea Medio-picta», ce qui est bien sûr une contradiction, puisque, par définition, chacun est un cultivar distinct. En bref, les dégâts ont été importants et un certain nombre de cultivars ont été irrémédiablement perdus parce que leurs différences n'étaient pas reconnues et qu'on leur a refusé des noms. Une confusion considérable existe à ce jour parmi les autres. * Il est heureux que, pour des raisons historiques, l'érable japonais n'ait pas subi ce sort. (Japanese names become for us, who do not know the language, proper names. Proper names point to unique individuals and are not intended to describe properties which may occur in several individuals.)

*Further difficulties of this kind are largely avoided by a system of cultivar registration. The register for hollies is maintained by the Holly Society of America whose checklist and Handbook of Hollies should be consulted on matters of naming. They are available from the Society at 304 Northwind Road, Baltimore, MD 21204.

One plant of the Aurea Medio-picta group was extensively marketed as ‘Golden Milkmaid’ with the result that many similar plants have become known as golden milkmaid hollies. Some of these are beautiful plants with graceful, irregular golden patches on their shining leaf surfaces. There are both male and female plants with this configuration the berries are a doubtful addition to the overall effect, but, as Christopher Lloyd has pointed out, the birds soon resolve this issue for you.

The various hollies with gold margins to their leaves were named ‘Aureo-marginata’, which also describes many plants. These gold-edged hollies are often the best of all since they are very colorful and much less apt to revert than plants of the Aurea Medio-picta group. They give decorative effects depending upon the size of the leaves, the width of the gold band, the number of spines and so on, and distinctive names are being given to the best of these. An excellent plant already named is ‘Golden King’ (although it is apparently a female) which has a very narrow gold band around a comparatively smooth, very dark green leaf. ‘Golden Queen’, a female, has smaller, more prickly leaves with a wider but less bright gold edge. There are many more.

The silver blotched hollies came to be called Argentea Medio-picta, and, again, several plants were called silver milkmaid hollies after a cultivar with very wavy, spiny-edged leaves irregularly blotched with creamy white. Two others with almost smooth leaves are called ‘Argentea Picta’ and ‘Lactea Picta’.

The silver edged holly that is frequently seen is known as ‘Argentea Marginata’, but, as usual, there are others that could be so described. There is also ‘Argenteo-marginata Pendula’ with gently weeping branches and ‘Argentea Stricta’ with upright branches.

Mention should also be made of the hedge­ hog or ferox hollies, with spines on their leaf-surfaces as well as on their edges. Perhaps the best of these is ‘Ferox Argentea’ which has white margins and white spines. ‘Ferox Aurea’ has a golden center to its leaves.

To sum up, I should say that it is difficult to give a good account of the best of the variegated common hollies. There are, however, many beautiful small trees of this class. These, I think, should be propagated, grown experimentally, named and marketed. The holly is often associated with northern gardens and with such plants as rhododendrons and camellias. However, Ilex aquifolium has a wide range in nature and many of its forms are good, fairly drought tolerant and quite reasonably sun tolerant plants for almost all parts of our Pacific Coast Mediterranean climate area.

Ilex x altaclarensis is the name of a group of hybrids between I. aquifolium et I. perado, the Madeira holly, which has, normally, larger leaves than I. aquifolium. The variegated forms of these hollies are handsome, comparatively large-leaved evergreens. The cultivar ‘Belgica Aurea’ has leaves three and a half to four inches long, and one and one-half to one and three-quarter inches wide, edged pale yellow. ‘Golden King’ has leaves three to four inches long by two and one-quarter inches wide, edged rich gold. Another cultivar ‘Lawsoniana’ has a central gold blotch on its leaves. All of these will in time make sizable trees — up to fifty feet.

Several of the many variegated forms of the common box, Buxus sempervirens, are handsome permanent features of the garden. I have never regretted planting boxwoods, although they were at first maddeningly slow. They now form pleasant backgrounds for herbaceous plants as well as occasional columnar or weeping features that are well furnished and never need pruning or care. They are much to be preferred to fast growing shrubs such as xylosmas and pittosporums which soon need cutting back. They have another virtue not readily appreciated but nonetheless real: they are ordinary, or, rather, they have a kind of aristocratic reserve that allows them to fit well into almost any planting.

Unfortunately, boxwoods also suffer from the now old-fashioned effort to give universal latinized names to cultivars. Thus I know of several plants that could be called ‘Argentea’. One is of very narrow columnar growth and has leaves outlined with an extremely narrow white band another is more pyramidal in habit and has leaves that are more white than green, and there are more that lie somewhere between. Some of these can be used to brighten very dark corners, since box will thrive with less light than almost any other shrub, certainly less than any shrub of its kind others are excellent wherever a spire-like effect is needed. A very pleasing box is the golden weeping ‘Aurea Pendula’, which has gently pendulous secondary branches and leaves splashed with or wholly yellow.

Two golden cultivars of Elaeagnus pungens are among the brightest of large shrubs for the garden. The best of these is ‘Aurea’, which has leaves margined with gold and the upper third of many leaves has this same brilliant golden hue. I have seen this plant in England, Canada and New Zealand it is vastly preferable to those offered as ‘Aurea’ in our nurseries. The cultivar ‘Maculata’ is still brighter, with a large golden blotch in the center of each leaf, but it is, unfortunately, apt to revert and spoil the general effect. The silvery scales for which Elaeagnus pungens is well known add a touch of brilliance which no other shrubs can equal, to its variegated cultivars.

This is perhaps the place to mention variegated cultivars of Euonymus japonica. I am not fond of these plants but they are extremely serviceable in Mediterranean climate areas. The brightest of them, and it is very glossily bright, is ‘Ovata Aurea’, which has leaves margined with rich yellow and which does not easily revert. ‘Aurea’ with a yellow blotch on its leaves is so prone to revert that I think it should never be planted. There are also two with white margins: ‘Albomarginata’ with a thin edging of white and ‘Latifolia Albomarginata’ with a wider creamy white margin. The latter is sometimes marketed as ‘Silver Queen’. (It should by now be obvious that cultivar names suffer markedly from a lack of imagination. However, this does not mean that the plants for which these banal names stand are not often exceedingly beautiful.)

Two sizable evergreen shrubs that are excellent for shady parts of the garden are the variegated cultivars of Osmanthus heterophyllus et Rhamnus alaternus, although, in all other respects, these are such different shrubs it is a little jarring to mention them in the same sentence. The osmanthus has highly decorative, holly-like, silver-edged leaves. It is an elegant, well-behaved shrub, although it will grow into a small tree if left to its own devices. A native of Japan, it needs regular irrigation to look its best. The variegated Rhamnus alaternus is a less elegant and less dense shrub, and its individual leaves have no great beauty. It is, however, lighter, brighter and more cheerful, and it is a tough native of the Mediterranean that will not only take drought but will also compete with the roots of nearby trees.

Deciduous Shrubs

There are a number of supremely beautiful large deciduous variegated shrubs. In fact, as a class, these are more effective than their evergreen counterparts, although, naturally, not in winter. In most cases, their new growth in spring is somewhat lacking in chlorophyll and therefore tends to assume shades of pink, lavender, cream or very pale green, and this, in itself, often makes these plants worth growing. Then, too, the overall freshness of the foliage in early summer together with the normally thinner and greater frailty of the leaves make for an exquisiteness that evergreens usually lack. Frequently, again, being somewhat low on chlorophyll, the leaves often assume beautiful pastel hues as they fall. The price paid for this is the tired look of so much deciduous foliage in late summer and, of course, bare branches in winter.

There are perhaps no more beautiful variegated shrubs than the two cultivars of Aralia chinensis, one with broad silver, the other with gold edges to its leaflets, ‘Albo-Marginata’ and ‘Aureo-Variegata’. Allowed to luxuriate in part or full shade in a damp spot, these large shrubs will in time form impressive clumps of brilliant foliage, crowned in late summer with creamy masses of flowers in panicles up to two feet long. Since they are difficult to propagate, they are fated to remain rare and expensive plants.

Acanthopanax sieboldianus is a smaller shrub in the Araliaceae that also has smaller and more delicate leaves and leaflets. In its variegated form these are bordered with creamy white. It is, as Bean has remarked, one of the daintiest of variegated shrubs. There is perhaps no more effective plant for the shade garden or the back of the perennial border.

Among the aristocrats of variegated shrubs is Cornus alba ‘Elegantissima’ which also has the coloring of Actinidia kolomikta some leaves are edged white while others are nearly all white. Sur C. alba ‘Spaethi’ I shall again quote Bean, since I know of no better judge of trees and shrubs:

Undoubtedly the handsomest of all variegated cornels and perhaps the most effective of all deciduous yellow variegated shrubs in cultivation. A mass on a lawn has the most striking aspect all the summer through, for the plant has the great virtue of never having its foliage scorched by summer sun, although the major part of the leaf is bright yellow, nor does it become dull as the season advances, like so many of the shrubs of this color do.

A larger shrub, the cornelian cherry, Cornus mas, also has two good variegated cultivars. C. mas ‘Aurea-elegantissima’ has leaves with a wide border of soft yellow tinged pink. C. mas ‘Variegata’ has creamy white markings, again with a pink tinge. The cornelian cherries are also valuable for their late winter flowers which are yellow and in hanging panicles.

Pieris japonica ‘Variegata’.

Among smaller shrubs, the most effective I know is the variegated Pieris japonica, which has longer, narrower leaves than non-variegated plants, and these are edged cream. It is rather startling when the plant is flowering, because leaf color and flower color are almost the same. There is also a variegated rhododendron and an azalea, but I find neither of them outstanding. Among very small shrubs, the variegated Daphne cneorum is a rather pretty oddity and the variegated Euonymus fortunei ‘Minima’ is pleasant. However, I know of no dwarf shrubs that are in a class with the medium and large shrubs described above.

Before we close this somewhat sketchy account of the range of colored and variegated broad-leaved woody plants, note should be made of a handsome class of trees and shrubs whose new growth becomes green by midsummer but whose leaves in spring and early summer can be variously colored. There are by now many such plants although few have appeared in Pacific Coast gardens. A good example is Acer pseudoplatanus ‘Brilliantissimum’ which is a slow growing bush — eventually a small tree — with leaves of a beautiful apricot pink for a long period in spring. Another example is Pieris japonica ‘Bert Chandler’, an Australian grown cultivar whose young leaves are at first bright salmon-pink, then fade to cream and white before becoming green. Berberis thunbergii ‘Kelly’s Variety’, from Australia, has spring foliage with red, pink and white markings, which slowly change and assume green and white variegation. It is to be hoped that these and many of the other cultivars I have attempted to describe will be propagated in our nurseries. Whether our aim is a riotously colorful or a carefully restrained garden, we can achieve the best results only with a wide choice of plants. Speaking for myself, at least, I know that it is when I have had to make compromises because of the limited availability of plants that overall effects have been least satisfactory.

This Issue

    Newsletter

    Sign up for our free monthly newsletter.

    Follow

    Become A Member

    Your support is critical to our continuing and future programs.

    Membership benefits apply to gifts of $50+:

    – Invitations to special members-only events
    – Discounted rates on travel programs
    – Discounted admission to select partner events


    Voir la vidéo: La bonne DISTANCE entre 2 ARBUSTES de haie pour être caché?